Edition 2017 du concours Al-Sumait Prize for African Development : Le Prix attribué au Forum des éducatrices

African DevelopmentAfrican Development

Ads

Partagez!

Lors de la cérémonie spéciale tenue mercredi matin au Koweït, son Altesse le Prince héritier Nawaf Al Ahmed Al Sabah a décerné la récompense de l’édition 2017 du concours au Forum des éducatrices. le prix comprenait la somme d’un million de dollars, une médaille d’or et un bouclier.

« Nous sommes extrêmement honorés par cette récompense, qui sera utilisée pour soutenir nos efforts dans la promotion et le développement de l’équité et de l’égalité dans le domaine de l’éducation à travers le continent, notamment par le biais de nos centres d’excellence et de nos partenariats avec les gouvernements africains », a dit Hendrina Doroba, la directrice générale du FAWE.

C’est un prix de la catégorie Éducation du concours Al-Sumait 2017 qui a été attribué au Forum des éducatrices africaines (Forum of African Women Educationalists, ou « FAWE »), pour leurs efforts soutenus dans la promotion, par le biais de programmes ciblés à travers l’ensemble du continent africain, de l’équité et de l’égalité entre les genres dans l’éducation.

Initié en 2013 par son Altesse l’Émir du Koweït Cheikh Sabah al-Ahmad al-Jabir al-Sabah, le prix Al-Sumait pour le développement africain vise à récompenser les initiatives et recherches innovantes et inspirantes réalisées par des individus ou organisations qui visent à relever les défis auxquels fait face le continent africain. Le prix reconnaît et honore les personnes ou institutions qui contribuent au développement économique et social, et au développement des ressources humaines et des infrastructures en Afrique.

Le Dr Adnan Shihab-Eldin, directeur général de la Fondation du Koweït pour l’avancement des sciences (Kuwait Foundation for the Advancement of Sciences, ou « KFAS »)  qui administre le prix Al-Sumait pour le développement africain a déclaré à l’auditoire que l’approche inclusive et stratégique du FAWE en vue de résoudre la problématique des inégalités dans le domaine de l’éducation, en particulier entre filles et garçons, était une source d’inspiration.

LIRE AUSSI  Vie chère au Gabon : Chacun doit désormais prendre ses responsabilités

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Mapote Gaye
Mapote Gaye journaliste Sénégalais Consultant. Formateur en communication, Marketing et Management

Laisser un commentaire