Enregistrement des naissances : Un quart des enfants du monde reste «invisible», selon l’UNICEF

Ads

Partagez!

166 millions d’enfants de moins de 5 ans n’ont jamais été déclarés officiellement, selon un rapport de l’UNICEF publié ce mercredi.

Le nombre de naissances enregistrées a nettement augmenté à l’échelle mondiale. Pourtant, 166 millions d’enfants de moins de 5 ans – soit 1 sur 4 – ne sont pas déclarés, selon un nouveau rapport publié ce mercredi 11 décembre 2019 par l’UNICEF, à l’occasion de son 73e anniversaire.
«La situation s’est nettement améliorée, mais beaucoup trop d’enfants passent encore entre les mailles du filet et ne sont ni connus ni recensés», déclare Henrietta Fore, directrice générale de l’UNICEF. En effet, la proportion mondiale d’enfants de moins de 5 ans dont la naissance a été déclarée a progressé de près de 20 % en 10 ans, indique le rapport intitulé «L’enregistrement des naissances pour chaque enfant d’ici à 2030 : Où en sommes-nous ?». Ce rapport se fonde sur l’analyse de données provenant de 174 pays.

«Un enfant dont la naissance n’est pas enregistrée est invisible : il n’existe pas aux yeux du gouvernement ou au regard de la loi. Sans preuve de leur identité, les enfants sont souvent exclus du système d’éducation et n’ont pas accès aux services essentiels comme ceux de la santé. Ils courent en outre un risque accru d’être victimes d’exploitation et de violence», affirme la DG de l’UNICEF. Or, chaque enfant a le droit d’avoir un nom, une nationalité et une identité juridique. Car, la détention d’un certificat de naissance est un passeport pour la vie.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Enregistrement des naissances : Un quart des enfants du monde reste «invisible», selon l’UNICEF"

Laisser un commentaire