Entreprenariat : Tony Elumelu a sensibilisé la communauté des affaires françaises

Tony ElumeluTony Elumelu
Partagez!

Sous l’égide du MEDEF, s’est déroulé le premier grand rassemblement des programmes pour la croissance active (AGYP). Dénommé ‘’Forums Afrique – France de la jeunesse et de l’entreprenariat’’, l’événement s’est déroulé le 6 décembre 2016 à Paris. Cette rencontre a vu la présence effective de nombreux leaders Africains des affaires dont Tony Elumelu.

Le président de Heirs Holdings et de United Bank for Africa (UBA), Tony Elumelu, était présent à cette réunion. Elle a rassemblé plus de 1000 invités dans la capitale française. Elumelu a eu un mot à l’endroit des hommes d’affaires Français. Il les a sensibilisés sur la nécessité de s’intéresser à la jeunesse africaine.

«200 millions de jeunes Africains entreront sur le marché du travail d’ici 2030. Mais, les gouvernements ne sont pas en mesure de créer le quart des emplois nécessaires. Nous devons encourager, inciter et rendre les jeunes capables de créer des emplois pour eux-mêmes ». A-t-il soutenu. Ils pourront aussi, selon lui, créer des emplois pour les autres. Ce, grâce à des idées novatrices qui répondent aux défis sociétaux d’une manière à la fois écologique et durables».

Elumelu a, par ailleurs, mis en lumière le programme d’entreprenariat de 100 millions de dollars de la fondation ‘’Tony Elumelu‘’. Ledit programme a déjà au cours des deux dernières années parvenu à former, encadrer, identifier et financer 2000 entrepreneurs. Cela s’est passé à travers toute l’Afrique. Ce qui constitue un exemple palpable du rôle que les chefs d’entreprises peuvent indubitablement jouer pour stimuler le développement. Il s’agit là d’un ‘’l’objectif commun’’ partagé par les gouvernements africains.

Intervenant également, Makhtar Diop, a reconnu que le secteur public avait besoin du soutien et de l’investissement du secteur privé. Il est le vice-président de la Banque Mondiale (BM) pour l’Afrique. ‘’Avoir une situation gagnant – gagnant’’. M. Diop a également souligné la nécessité d’autonomiser les femmes. «Nous devons aider les femmes à avoir plus accès au crédit. Et c’est là que se trouve le présent et l’avenir de notre continent en termes d’entreprenariat». A-t-il formulé de son côté.

Pierre Gattaz, président du MEDEF, s’est aussi exprimé au lancement de ce forum. «Nous allons mettre en place des partenariats qui favorisent le développement», a-t-il dit. Pour lui, ces partenariats apporteront de la valeur à toutes les parties prenantes. Cet évènement a duré deux jours. Il se veut pour l’Afrique un creuset devant favoriser la création des emplois pour 200 millions de jeunes d’ici 2030.

Comments

commentaires

Actualité africaine

SHARE TWEET PIN SHARE

About the Author

Lazard Obiang
Lazard possède 10 ans d'expérience dans le journalisme en ligne. Il s'occupe pour AfricTelegraph de l'actualité politique et économique au Cameroun, au Gabon et au Congo. Il travaille avec différentes presse en ligne au Gabon notemmant lenouveaugabon.com.

Be the first to comment on "Entreprenariat : Tony Elumelu a sensibilisé la communauté des affaires françaises"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Afficher
Cacher