Ethiopie : nouvelles tensions intercommunautaires

tensions intercommunautaires en Ethiopietensions intercommunautaires en Ethiopie

Ads

Partagez!

Au moins 17 personnes ont été tuées le week-end dernier dans des violences entre les ethnies Gumuz et Amhara, à la suite d’un différend personnel entre deux ouvriers agricoles.

Regain de tensions intercommunautaires en Ethiopie. Le week-end dernier, des violences entre Gumuz et Ahmara, deux ethnies, ont fait au moins 17 morts dans l’Etat du Benishangul Gumuzdes, dans l’ouest du pays, rapporte l’agence de presse AMMA, proche du pouvoir.

Onze des personnes tuées étaient de l’ethnie Ahmara, et les six autres appartenaient à l’ethnie Gumuz, selon les autorités locales qui craignent que ce bilan ne soit revu à la hausse.

«Le bilan pourrait encore augmenter, car des recherches sont en cours pour trouver plus de corps, la police fédérale et des unités de l’armée étant déployées dans la zone pour prévenir une reprise des violences», a déclaré à l’AFP Asmahegn Asres, le directeur de la communication de l’Etat amhara.

«Près de 25 maisons ont été brûlées dans ces violences intercommunautaires qui ont débuté par un différend personnel entre deux ouvriers agricoles», a-t-il ajouté. Les tensions intercommunautaires minent l’Ethiopie depuis des années.

L’année 2018 a particulièrement été éprouvante, notamment pour le gouvernement du Premier ministre Abiy Ahmed, confronté au défi ethnique depuis sa prise de fonction il y a un an.

L’Ethiopie compte actuellement près de 2,8 millions de personnes déplacées internes dans le pays, selon l’ONU. Plus des deux tiers ont fui en raison des conflits intercommunautaires qui secouent le pays.

LIRE AUSSI Cameroun : un mort dans des affrontements inter-communautaires

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Ethiopie : nouvelles tensions intercommunautaires"

Laisser un commentaire