Eurofinsa condamné à dédommager le Gabon à la CCI de Paris

Annonces

Partagez!

L’affaire Eurofinsa fait gros bruit au Gabon depuis plusieurs années. Puisqu’il s’agit d’un tronçon routier très contre-versé : celui du PK5 – PK13 qui a mis plusieurs années à être réalisé.

Cette non-réalisation avait valu le surnom de « gouvernement de maquette » aux ministres d’Ali Bongo. Ils peinaient à réaliser ce chantier important.

C’est donc aujourd’hui une victoire pour le Gabon. La Cour d’arbitrage de la Chambre de Commerce Internationale de Paris a condamné le groupe espagnol Eurofinsa. Ce dernier doit dédommager le Gabon. Pour une somme de 5.9 millions d’euros. Pourtant, cest Eurofinsa qui réclamait au Gabon le paiement de 67 millions d’euros.

Ainsi, le Gabon avait contracté un prêt de plus de 200 millions d’euros auprès d’une banque espagnole pour la réalisation de cet énorme projet routier. Sa réalisation a été confiée au groupe espagnol Eurofinsa. Mais malgré l’avance de démarrage et les multiples règlements versé par l’Etat gabonais, la société espagnole n’avait jamais réalisé les travaux convenus. Entraînant le début du conflit.

Selon Jeune Afrique, l’affaire Eurofinsa avait valu le poste de l’ex ministre Magnagna. Ce dernier avait voulu conclure un accord de règlement avec les espagnols.

LIRE AUSSI : Affaire Petro-TIM : Macky Sall promet la vérité(S’ouvre dans un nouvel onglet)

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Prosper Akouegnon
Prosper possède 15 ans d'expérience dans le journalisme. Il a précedemment travaillé pour le journal le Républicain et Le Scorpion Akéklé à Lomé. Devant la montée en force de la presse en ligne et la chute des presses traditionnelles, il décide de monter le site d'information en ligne AfricTelegraph en 2015 et s'installe au Gabon.

Be the first to comment on "Eurofinsa condamné à dédommager le Gabon à la CCI de Paris"

Laisser un commentaire