Fin du racket au Gabon : Le SYLTTEG veut mettre la pression

Un camion de transport

Annonces

Partagez!

Le Syndicat libre des transports terrestres du Gabon (SYLTTEG) a décidé de mettre en place une caravane de pression interne afin de rendre effective la promesse de la fin du racket au Gabon.

Le Syndicat libre des transports terrestres du Gabon (SYLTTEG), avec à sa tête Robert MENIÉ, mène le combat contre le racket dans le milieu des transports. Ses doléances auprès du gouvernement ont été entendues.

« Des mesures concrètes ont été prises par le gouvernement via ces deux autorités concernant le racket. Il a été décidé de mettre fin au racket, offrir des gilets noirs aux policiers qui devront intervenir sur la voie publique, la mise en place d’une prison au sein de la Fopi en vue de mettre aux arrêts les policiers indélicats », a indiqué le président du syndicat.

Un délai d’un mois avait été accordé au gouvernement pour rendre effectives ces dispositions. Ne voyant pas d’amélioration, le syndicat a alors décidé de mettre en œuvre une caravane de pression interne. « Il s’agit en effet, d’assiéger les bureaux de ces différents ministères », a précisé monsieur Robert MINIE.  

A noter pour rappel que dans son message à la nation du 8 juin 2019, le Président de la République Ali Bongo Odimba a déclaré que l’heure était venue de mettre fin à la corruption et à la mauvaise gouvernance. « Il est capital pour notre nation d’en finir une fois pour toutes avec la corruption qui gangrène nos institutions. Il est capital d’en finir avec la mauvaise gestion, la mauvaise gouvernance qui nous empêchent d’avancer et nous interdisent de récolter les fruits des efforts colossaux et multiformes que l’Etat a consentis », avait martelé le chef de l’Etat.

Lire aussi Gabon : Le gouvernement se lance dans la lutte contre le racket

Par ailleurs, sur un autre point, interpellé par le gouvernement sur la pollution, le syndicat a promis d’y mettre du sien.  « A notre niveau, nous allons mettre en place des filtres antipollution au niveau des tuyaux d’échappement. Ces derniers, auront pour rôle de réduire le taux de carburant, et d’améliorer la qualité du moteur. C’est notre modeste contribution dans cette lutte contre la pollution et par extension la préservation de notre environnement », a révélé monsieur MENIE.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Abdoulaye TRAORE
Correspondant Africtelegraph au Burkina, Journaliste, Rédacteur en chef à Burkina24. Formateur MOJO certifié DW Akademie Formateur en webjournalisme Juriste, scénariste, nouvelliste.

Be the first to comment on "Fin du racket au Gabon : Le SYLTTEG veut mettre la pression"

Laisser un commentaire