France : La nouvelle Miss victime de propos racistes

Annonces

Partagez!

La Guadeloupéenne Clémence Botino, sacrée dimanche, est l’objet d’attaques racistes sur les réseaux sociaux depuis son couronnement.

La Guadeloupéenne Clémence Botino a été sacrée Miss France 2020 dans la nuit de samedi à dimanche dernier par les téléspectateurs de TF1. La jeune fille de 22 ans, étudiante en histoire de l’art à la Sorbonne à Paris, succède à la Polynésienne Vaimalama Chaves qui lui a posé la couronne sur la tête.

Mais depuis son élection au Dôme de Marseille, la nouvelle reine de beauté française est victime de propos racistes sur les réseaux sociaux. Ce, notamment de la part d’internautes mécontents de voir une «Noire» gagner. Certains n’hésitent d’ailleurs pas à la qualifier de «singe».

Une insulte que la Guyanaise Alicia Aylies, élue Miss France en 2017, avait également essuyé après son couronnement. «Même après une simple élection de Miss France, la faschosphère libère son racisme congénital», a réagi l’animateur français Claudy Siar. Il faut dire que l’année 2019 a connu la consécration de femmes noires dans des concours de beauté internationaux. Pour la première fois, Miss France, Miss Usa, Miss America, Miss Univers ou encore Miss Monde sont des femmes noires.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "France : La nouvelle Miss victime de propos racistes"

Laisser un commentaire