France : Ouverture d’une enquête après la représentation de la députée Danièle Obono en esclave dans un magazine

Ads

Partagez!

Le parquet a ouvert une enquête préliminaire suite à la représentation de la députée franco-gabonaise en esclave dans un magazine français.

Le parquet de Paris a annoncé ce lundi 31 août avoir ouvert une enquête préliminaire pour «injures à caractère raciste». Ce, après la publication d’un article dans le magazine ultraconservateur «Valeurs Actuelles». L’article incriminé, une fiction de sept pages publiée le 27 août, dépeint la députée franco-gabonaise Danièle Obono en esclave il y a plusieurs siècles.

L’enquête a été confiée à la brigade de répression de la délinquance contre la personne, a déclaré le procureur de Paris, Rémy Heitz, dans un communiqué. Cet article a soulevé une vague d’indignation et de condamnations jusqu’au plus haut sommet de l’Etat. Selon les médias français, le président Emmanuel Macron a appelé la députée de La France insoumise au téléphone pour lui faire part de sa «condamnation claire de toute forme de racisme».

Danièle Obono a déclaré samedi soir «réfléchir» à porter plainte, dénonçant «une insulte à (ses) ancêtres, sa famille» et «à la République». Cette publication est «une souillure qui ne s’effacera pas», mais surtout «l’aboutissement d’un acharnement médiatique» contre elle, a-t-elle ajouté dans des propos rapportés par la presse.

Née le 12 juillet 1980 à Libreville au Gabon, Danièle Obono a été élue députée dans la 17ᵉ circonscription de Paris lors des élections législatives de 2017. Porte-parole de La France Insoumise, elle est secrétaire de la commission des Affaires européennes et membre de la commission des Lois de l’Assemblée nationale française.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "France : Ouverture d’une enquête après la représentation de la députée Danièle Obono en esclave dans un magazine"

Laisser un commentaire