Gabon : 41 milliards FCFA pour la diversification de l’économie

Ads

Partagez!

L’objectif est de poser les bases d’une reprise économique saine à travers notamment l’amélioration du climat des investissements.

Le Projet d’appui à la diversification de l’économie du Gabon (PADEG) a officiellement été lancé le 22 octobre à Libreville, la capitale. Financé à 15% par l’Etat gabonais et à 85% par la Banque africaine de développement (BAD), ce projet sera exécuté sur quatre ans. «Avec plus de 41 milliards de francs CFA de dotation, le PADEG ambitionne d’aider le gouvernement à poser les bases d’une reprise économique saine, à travers l’amélioration du climat des investissements et le renforcement de la compétitivité des secteurs prioritaires», a expliqué le représentant de la BAD au Gabon, Robert Masumbuko.

Selon le gouvernement gabonais, le PADEG vise plusieurs objectifs : contribuer à une croissance forte et inclusive à travers l’amélioration du climat des investissements, le renforcement des capacités institutionnelles et la diversification de l’économie gabonaise. Il devrait également  servir d’appui à la mobilisation des ressources internes pour la diversification économique et l’amélioration de la gouvernance pour soutenir le développement du secteur privé.

À terme, le projet devrait contribuer à la consolidation de la Zone économique à régime privilégié (ZERP) de Nkok, la croissance durable des secteurs bois et mines et la mobilisation accrue des secteurs non pétroliers. «Le projet touche le secteur bois qui devrait devenir le secteur majeur de notre économie. Et ce d’autant que ledit secteur a permis au Gabon d’être résilient», a déclaré le ministre de l’Economie et de la Relance, Jean Marie Ogandaga.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Gabon : 41 milliards FCFA pour la diversification de l’économie"

Laisser un commentaire