Gabon : Ali Bongo appelle au calme

Ali Bongo Ondimba et les populations de Libreville

Annonces

Partagez!

Le calme est revenu dans la capitale du Gabon après une nuit d’émeutes postélectorales. Au même moment, le président élu, Ali Bongo appelle au calme.

Au Gabon, le calme revient petit à petit. Malgré tout, les forces de l’ordre continuent de veiller au grain, pour éviter tout dérapage. « Nos forces font face à des pilleurs », a déclaré hier, le président élu Ali Bongo Ondimba. Ainsi, il invite son principal rival Jean Ping à être un patriote pour défendre les intérêts du pays.

Pour Ali Bongo, une élection ne rime pas avec les violences. « Il y a des voies pour faire une réclamation », a-t-il déclaré. Il fait allusion à la Cour constitutionnel, juridiction habilitée à recevoir d’éventuels recours. Il a incombé la responsabilité de ces violences à l’opposition, principalement, son rival Jean Ping. Ce dernier continue toujours de contester les résultats et lui demande de quitter le pouvoir.

En tout état de cause, des heurts avaient éclaté entre les forces de l’ordre et des partisans de l’opposant Jean Ping. Mais, un calme précaire est revenu depuis, jeudi.

Pour le ministre de l’Intérieur, Pacôme Moubelet Boubeya, trois personnes auraient été tuées durant les troubles. Pour lui, le Gabon fait face aux assaillants. « La démocratie s’accommode mal de la prise d’assaut d’un Parlement », avait clamé pour sa part Ali Bongo Ondimba.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Lazard Obiang
Lazard possède 10 ans d'expérience dans le journalisme en ligne. Il s'occupe pour AfricTelegraph de l'actualité politique et économique au Cameroun, au Gabon et au Congo. Il travaille avec différentes presse en ligne au Gabon notemmant lenouveaugabon.com.

Be the first to comment on "Gabon : Ali Bongo appelle au calme"

Laisser un commentaire