Gabon : Débat autour des fonds alloués aux anciens Premiers ministres

Les opposants autour de Jean Ping et les mesuresLes opposants autour de Jean Ping et les mesures

Annonces

Partagez!

Au Gabon, les dernières mesures prises par le Gouvernement pour réduire le train de vie de l’Etat ont réveillé les opposants.

Faute d’avoir un discours porteur, l’opposition gabonaise était devenue presque aphone. La prise des mesures gouvernementales visant à réduire le train de vie de l’état, restaurer l’équilibre des finances publiques dans l’objectif de donner de l’épaisseur à  l’assiette de l’offre sociale et aux charges de l’investissement leur a donné du pain béni.

Depuis, ils font feu de tout bois. Des salves sont en permanence tirées contre le gouvernement qu’ils traitent de tous les noms d’oiseaux.

Presque trois camps majeurs se dessinent dans les rangs de l’opposition. Les réalistes qui semblent avoir tourné la page de l’élection présidentielle de 2016 se projettent dans l’avenir et soutiennent les mesures prises par le gouvernement. Les seconds qui se disent opposants radicaux s’opposent fermement à ces mesures et se greffent à certains syndicats en appelant au boycott et au refus d’accepter les dites mesures.

Mais le 3ème groupe d’opposants composés notamment des anciens premiers ministres s’illustrent par un silence surprenant. Vigilante, l’opinion publique nationale a compris à quel jeu jouent-ils. Ils préfèrent faire profil bas pour ne pas attirer l’attention sur les avantages faramineux dont ils bénéficient en qualité d’anciens premiers ministres.

70 millions de francs CFA l’an  sont versés dans leurs comptes respectifs à vie. Sont concernés par cette catégorie Casimir Oyé Mba, Jean Eyeghe Ndong et Raymond Ndong Sima pour ne citer que ceux-là.

Au lieu d’être à vie, le gouvernement a certes revu cette durée à trois ans. Mais cela ne concerne pas les trois premiers ministres cités, la loi n’étant pas rétroactive.

Il n’en fallait pas plus pour que l’opinion comprenne pour s’en étonner à quel point ces acteurs majeurs qu’on pensait être des messieurs propres sont attachés à leurs petits apanages qu’ils n’entendent pas abandonner.

Dans une période où un effort collectif est demandé pour sauver la patrie mère nourricière au sein de laquelle ils sont restés accrochés. N’y a-t-il pas lieu de revoir cela à la baisse avec bien sûr le consentement des intéressés? L’on serait curieux de solliciter et recueillir l’avis des bénéficiaires de ces avantages en primeur. Ce n’est qu’un débat ouvert!

LIRE AUSSI  Gabon : Soutenir les mesures de réduction du train de vie de l’Etat est un devoir patriotique

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

William Tambwe
William Tambwe, chroniqueur et éditorialiste pour Africtelegraph.

Be the first to comment on "Gabon : Débat autour des fonds alloués aux anciens Premiers ministres"

Laisser un commentaire