Gabon : Des enseignants traduits en conseil de discipline à partir du 1er août

Louis Patrick Mombo de la Conasysed

Ads

Partagez!

Lundi 31 juillet 2017 – A la suite d’incessants mouvements de grèves initiés il y a quelques mois, plusieurs enseignants vont s’expliquer à partir du 1er août, devant le conseil de discipline convoqué par le ministère de l’Education nationale.

L’on parle d’une soixantaine d’enseignants ayant pris part à la grève initiée par la Conasysed du 31 octobre 2016 au 9 mai 2017 et qui avaient été fichés, le 10 mai 2017, par le secrétaire général dudit ministère.

Dans sa lettre de notification adressée aux enseignants traduits en conseil de discipline, Léonard Diderot Moutsinga Kebila, le gouverneur de la province de l’Estuaire a indiqué qu’il leur est reproché «des manquements à leurs obligations professionnelles, notamment des absences prolongées et non justifiées au poste».

Du 1er au 4 août 2017, le conseil de discipline sera présidé à Libreville par le gouverneur. Craignant de nouvelles radiations, la Convention nationale des syndicats du secteur éducation (Conasysed, supendu par les pouvoirs publics) n’entend pas se laisser faire. Elle en appelle désormais à l’intervention de la communauté internationale pour tenter de sauver ses membres, parmi lesquels Louis Patrick Mombo, son délégué national administratif.

C’est précisément lui qui, jeudi 27 juillet, a écrit au directeur général de l’Organisation internationale du travail (OIT), pour lui présenter la situation au Gabon. Le leader de la Conasysed rappelle à Guy Ryder, le DG de l’OIT, que «la grève est une activité syndicale».

Pour les pouvoirs publics gabonais, les syndicalistes ont abusé. Ils ont fait preuve de mauvaise foi, sans tenir compte de la situation des élèves. Il n’y a que le conseil de discipline qui peut maintenant statuer sur leur cas.

Au Gabon, les syndicalistes sont souvent manipulés par les politiques. Les opposants les poussent même jusqu’à prendre une année scolaire en otage.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

William Tambwe
William Tambwe, chroniqueur et éditorialiste pour Africtelegraph.

Laisser un commentaire