Gabon : Des notables plaident pour un haut cadre interpellé

Annonces

Partagez!

Plusieurs notables du département de Woleu, estimés à plus d’une centaine, plaident auprès du Chef de l’Etat gabonais pour la libération de l’ancien directeur général de la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS), Renaud Allogho Akoue.

L’ancien directeur général de la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS), Renaud Allogho Akoue a été interpellé le 13 novembre 2019 par les éléments de la Direction générale de la recherche (DGR), pour soupçon de malversations financières.

Près de 200 notables du département du Woleu, dont est originaire Renaud Akoue, plaident auprès du président gabonais pour sa libération.

Selon leur porte-parole, «notre fils, petit fils, a œuvré aussi bien sur le volet politique et social en aidant veuves, orphelins, les jeunes, les femmes et les vieux pour que tous retrouvent un équilibre social dans la société et partant d’une bonne vision du département du Woleu. Renaud n’est pas allé hors de la politique sociale que prône notre président Ali Bongo».

Les notables se posent par ailleurs des questions sur cette interpellation à quelques encablures des prochaines élections.

Lire aussi

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Abdoulaye TRAORE
Correspondant Africtelegraph au Burkina, Journaliste, Rédacteur en chef à Burkina24. Formateur MOJO certifié DW Akademie Formateur en webjournalisme Juriste, scénariste, nouvelliste.

Be the first to comment on "Gabon : Des notables plaident pour un haut cadre interpellé"

Laisser un commentaire