Gabon : Deux agents radiés des Forces de police nationale

Ads

Partagez!

Il leur est reproché d’avoir abandonné leur poste de service durant la crise post-électorale de 2016 et d’avoir perdu une arme de service.

Deux agents ont été radiés des Forces de police nationale (FPN) du Gabon ce mardi 19 janvier, au cours d’une cérémonie à la cour d’honneur de l’état-major des polices d’intervention (EMPI). Il s’agit du sous-brigadier Léo Ngoua Mba et du gardien de la paix Dylan Junior Menvie Me Ndong.

Il leur est reproché d’avoir abandonné leur poste de service durant la crise post-électorale de 2016 et d’avoir perdu une arme de service. Celle-ci n’a jamais été retrouvée. Leur radiation est l’aboutissement d’une procédure entamée à leur encontre depuis 2016, apprend-on. Cette radiation intervient au moment où l’image des FPN est écornée par divers scandales impliquant ses agents.

«Dans les forces de police nationale, il y a des règles comme dans les autres administrations. Et lorsque tu les transgresses, tu sais à quoi tu t’exposes», a déclaré, sous le couvert de l’anonymat, un responsable des FPN dans des propos rapportés dans la presse. Trois policiers ont été interpellés en janvier 2020 pour racket, suite à la diffusion d’une vidéo sur les réseaux sociaux dans lesquelles on les voit se partager de l’argent. En 2018, une soixantaine de policiers avaient été radiés pour braquages et rackets.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Gabon : Deux agents radiés des Forces de police nationale"

Laisser un commentaire