Gabon/Exploitation illicite des forêts: Des mesures conservatoires à l’encontre de la SSMO

SSMO Dans l'exploitation illicite des forêtsSSMO Dans l'exploitation illicite des forêts

Annonces

Partagez!

Les décisions du ministère des forêts et de l’environnement chargé du plan climat, font suite à une enquête sur les concessions de la société de sciage de Moanda, filiale du Groupe Dejia qui opère dans la province du Haut-Ogooué.

Dans un communiqué publié le 10 avril à Libreville, le ministère des forêts et de l’environnement, chargé du plan climat annonce des mesures conservatoires contre la société de sciage de Moanda (SSMO).

Ces mesures portent sur la saisie de toutes les grumes retrouvées dans les parcs des deux sites de la société, notamment ceux de Mounana et de  Bakoumba. La suspension du titre d’exploitations de la SSMO. Et enfin, l’audition des dirigeants de la SSMO sur procès verbal conformément aux dispositions des articles 264, 267 et 281 de la loi 16/01 portant code forestier en République Gabonaise.

Les décisions du gouvernement font suite à une enquête sur les concessions de ladite société diligentée le 24 mars dernier par le ministre d’État Guy Bertrand Mapangou et menée par la direction générale des forêts. En clair, il s’agissait d’une enquête interne de contrôle de la légalité des activités d’exploitation de cette société.

L’enquête révèle que la SSMO a continué d’exploiter deux assiettes annuelles de coupe des sites de Mounana en 2015 et Bakoumba en 2016, pourtant ceux-ci auraient dû être fermées dès juin 2018. Elle évoque également des cas de corruption des agents  des forêts. Le ministère des forêts envisage à cet effet des poursuites judiciaires à l’encontre de ces agents véreux.

LIRE AUSSI Gabon / Protection des essences rares : Les exploitants de l’ombre sont dans l’angoisse

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Be the first to comment on "Gabon/Exploitation illicite des forêts: Des mesures conservatoires à l’encontre de la SSMO"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*