Gabon: conseil des ministres, le grand ménage aux Eaux et Forêts

ForêtLa forêt d'afrique centrale

Annonces

Partagez!

Le conseil des ministres du 21 juin 2017 a procédé à des changements importants au niveau du ministère de l’économie forestière, et de la pêche. Le directeur de cabinet du ministre ainsi que deux directeurs généraux viennent d’être limogés. Ils pourraient être les prochaines victimes de l’opération Mamba.

Crépin Rolando Mba Asseko, Emile Ngavoussa, et Armand Prosper Obame Ondo ont été remerciés hier soir. Ils l’ont appris à l’issue du communiqué final du conseil des ministres de ce 21 juin. Ils étaient respectivement Directeur de Cabinet du Ministre de l’Economie Forestière, Directeur Général des Forêts et Directeur Général du Commerce des Industries du Bois et de la Valorisation des Produits Forestiers.

Ces derniers n’ont toujours pas appliqué les instructions qui leur ont été données. Le gouvernement souhaite mener des réformes importantes dans la gestion des forêts et de la protection de la nature. Le secteur du bois, très prometteur, est actuellement le plus porteur. Il résiste le mieux à la crise que traverse l’économie gabonaise.

Le gouvernement prendra donc sans eux un ensemble de mesures permettant de booster l’économie forestière. En plus, il souhaite plus de rigueur notamment sur la gestion des aires protégées, et des forêts. L’objectif est de mettre fin  à l’exploitation illégale d’essences protégées. Ils seront assistés par la nouvelle agence de protection de la nature.

Ainsi l’impatience du gouvernement à obtenir rapidement des résultats a eu raison de ces hauts cadres de l’administration. En outre, l’enquête qui est désormais ouverte doit permettre de savoir si ces derniers avaient un intérêt personnel à ne pas appliquer les instructions qui leur ont été données. Elle s’appuiera longuement sur l’audit de la gestion des recettes des permis forestiers.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Prosper
Prosper possède 15 ans d'expérience dans le journalisme. Il a précedemment travaillé pour le journal le Républicain et Le Scorpion Akéklé à Lomé. Devant la montée en force de la presse en ligne et la chute des presses traditionnelles, il décide de monter le site d'information en ligne AfricTelegraph en 2015 et s'installe au Gabon.

Laisser un commentaire