Gabon: Incertitudes sur le projet de loi de finances 2020

Ads

Partagez!

Le projet de loi de finances 2020 (PLF) du Gabon a été examiné et adopté presqu’à l’unanimité par les députés,  le 02 décembre 2019. Transmis à la chambre haute du parlement pour le même exercice, il risque d’être annulé ou simplement remplacé à en croire certains senateurs.

À l’origine de ce renversement, le récent remaniement du gouvernement Julien Nkoghe Bekalé qui travaillerait présentement sur un nouveau projet de loi. 

Il est fort probable que celui de 2019 soit reconduit comme le prévoient les dispositions légales, si le nouveau projet de loi de finances (PLF) ne parvient pas aux députés incessamment, et avec l’urgence des délais imposés par la loi.

Pour rappel, les ressources et les charges de l’État contenues dans le  PLF controversé s’établissent, en équilibre, à 3 330 773 722 478 francs CFA.

S’agissant des charges, ce budget devrait permettre, entre autres, de poursuivre les réformes en matière de gestion active de la dette publique en vue de la rendre plus soutenable et mieux préparer les échéances de remboursement pour les années 2021 à 2023 et de maîtriser les dépenses courantes, afin de dégager les marges pour financer davantage les investissements des infrastructures de base dans les secteurs prioritaires, pour ne citer que cela.

Les députés du groupe parlementaire “Les Démocrates” (LD), première force de l’opposition, tout comme deux députés du Parti démocratique gabonais (PDG), avaient opté pour l’abstention lors de l’adoption du budget prévisionnel 2020.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Gabon: Incertitudes sur le projet de loi de finances 2020"

Laisser un commentaire