Gabon : Jean Ping joue le repli identitaire

repli identitaire

Ads

Partagez!

Une réunion a eu lieu ce lundi à la résidence de Monsieur Jean Ping, candidat à l’élection présidentielle au Gabon. Guy Nzouba Ndama, un autre des challengers, y a été reçu. C’est Alexandre Barro Chambrier qui a tout organisé. Objectif: apporter tout le poids de la communauté omyéne et se répartir les portefeuilles en cas de victoire électorale. Attention au repli identitaire…

Les discussions qui ont lieu aujourd’hui ne plaisent pas à tout le monde. Notamment Jean Eyeghé Ndong et René Ndemezo, qui constituent l’état major du candidat Ping et qui l’ont accompagné depuis le début. Il faut dire que les enjeux sont risqués pour eux. Les accords qu’ils ont passés dans le Woleu Ntem pourraient être remis en cause par l’arrivée de Guy Nzouba Ndama. En effet, lors de sa tournée dans le nord du Gabon, Jean Ping avait pris l’engagement d’effectuer un seul mandat. Puis de laisser la place à la communauté Fang.

Les consignes seront données dans ce sens aux chefferies afin d’assurer le vote fang des « grands électeurs ».

Aujourd’hui, la préparation de Barro Chambrier pour prendre la relève est mal digérée au sein de la communauté fang. Les gages que Jean Ping vient de donner aux omyénes divisent. D’autant que le père de Barro Chambrier, le grand Eloi, était présent pour s’assurer que tout se passe comme prévu.

Les manœuvres géopolitiques de repli identitaire ont commencé.

Guy Nzouba Ndama n’est pas dans le coeur des fangs du Gabon. En 2009, il avait battu campagne avec un slogan qui en fait tousser plus d’un aujourd’hui : Tout sauf Fang! Un vrai repoussoir pour cette communauté qui aujourd’hui semble obligée de composer. Nos sources au sein du cabinet de campagne de Jean Ping, disent qu’il y a une grande hésitation de son état major à assurer cette nouvelle alliance. Les propos de Guy Nzouba Ndama résonnent encore…

Guy-Nzouba-Ndama-TSF-Fang

Des transactions financières pour mettre tout le monde d’accord

Les négociations en cours entraînent aussi des transactions financières à l’extérieur du Gabon. Casimir Oye Mba et Guy Nzouba Ndama céderont  en échange de moyens financiers. A l’avantage de l’Union Nationale selon Oye Mba. A l’avantage de Démocratie Nouvelle selon Eyeghe Ndong et Ndemezo’o. Qui faut-il finalement croire ?

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Prosper Akouegnon
Prosper possède 15 ans d'expérience dans le journalisme. Il a précedemment travaillé pour le journal le Républicain et Le Scorpion Akéklé à Lomé. Devant la montée en force de la presse en ligne et la chute des presses traditionnelles, il décide de monter le site d'information en ligne AfricTelegraph en 2015 et s'installe au Gabon.

Be the first to comment on "Gabon : Jean Ping joue le repli identitaire"

Laisser un commentaire