Gabon : Jean Ping sème la psychose chez les policiers et militaires

Les militaires gabonais

Annonces

Partagez!

Le Gabon est une maison en verre où rien ne se cache, avait coutume de dire Omar Bongo. Souvent, par des réseaux verticaux ou horizontaux qui s’imbriquent, tout se sait d’avance, à l’image d’un secret de Polichinelle. Selon nos informations, Jean Ping menacerait les militaires.

D’après des sources concordantes et dignes de foi, l’heure est totalement à la panique et l’on perçoit dans l’air une certaine psychose qui s’abat comme la vérole sur le bas clergé espagnol sur de nombreux hommes en kaki. Et pour cause ?

A en croire les mêmes sources, une fois élu à la haute magistrature, le candidat Jean Ping pour qui le chantier de la réorganisation des Forces de défense et de sécurité reste prioritaire se dit prêt à retirer deux grades aux militaires, gendarmes et policiers confondus et surtout de dissoudre carrément la Garde républicaine.

Les corps habillés sont donc prévenus. A eux de comprendre qu’avant les élections n’est guère pareil qu’après les élections. A l’image de l’ingéniosité d’un charmeur quand il s’agit de courtiser une dulcinée, les projets que déclinent les différents concurrents sont certes dignes d’envie et d’écoute.

Au moment où l’on amorce l’atterrissage après deux semaines de campagne, les avances vont se multiplier, les unes aussi mielleuses que les autres. L’opération de charme va aller crescendo pour allécher les derniers sceptiques.

Dans moins de 24 heures, ça sera le jour de vote. Le souverain primaire, en patron, va se choisir celui qui devrait présider aux destinées de la mère patrie.

Si l’acte de vote en lui-même ne dure qu’à peine dix minutes, les conséquences qui en résultent sont loin d’être éphémères. De cet acte va dépendre la transformation de la vie de la Nation toute entière ainsi que celle des hommes, des femmes et de vos enfants de façon positive ou négative. Si cette transformation se réalise en bien, tant mieux ! Si c’est une transformation qui se traduirait en recul et perte des acquis déjà engrangés, chacun d’entre vous n’a qu’à choisir le camp de celui qui ne représente aucune menace pour ses intérêts. A bon entendeur……

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Lazard Obiang
Lazard possède 10 ans d'expérience dans le journalisme en ligne. Il s'occupe pour AfricTelegraph de l'actualité politique et économique au Cameroun, au Gabon et au Congo. Il travaille avec différentes presse en ligne au Gabon notemmant lenouveaugabon.com.

1 Comment on "Gabon : Jean Ping sème la psychose chez les policiers et militaires"

  1. Lazare Obiang, vous avez été payé combien pour sortir un torchon pareil ? « D’après des sources concordantes et dignes de foi… », donc c’est sur la base de votre bonne foi et celle de vos « sources » que l’on doit croire à toutes vos graves accusations ? Vous faites honte au journalisme et en particulier au journalisme gabonais.

Laisser un commentaire