Gabon : Jean Ping sera arrêté en cas de violences !

Jean ping a déposé son recours

Ads

Partagez!

Le leader de l’opposition gabonaise, Jean Ping, doit beaucoup faire attention. En cas de nouvelles violences, l’opposant Jean Ping sera arrêté.

L’attention des Gabonais et de la communauté internationale est focalisée sur la Cour constitutionnelle qui doit se prononcer sur les résultats de la présidentielle au Gabon. En tout cas, le gouvernement gabonais est formel et, il a envisagé de prendre des mesures en cas de nouvelles violences.

«M. Ping a dit clairement que si la Cour constitutionnelle ne le déclarait pas vainqueur de l’élection présidentielle, il y aura des troubles », a rappelé Alain-Claude Bilié Bye-Nzé. « Eh bien, s’il franchit la ligne, il sera arrêté», avertit le Ministre de la Communication. Alain Claude Bilié a annoncé qu’il n’y aura pas de couvre-feu.

Cependant, un dispositif sécuritaire est mis sur pied en prévision de la proclamation par la Cour constitutionnelle des résultats définitifs du scrutin présidentiel du 27 août 2016.

Selon certaines indiscrétions, les autorités gouvernementales appellent les Gabonais et l’ensemble des personnes résidant au Gabon «à vaquer librement à leurs occupations vendredi et les jours d’après».

L’on peut rappeler que, des émeutes avaient éclaté dans les principales villes du Gabon. Car, les partisans de Jean Ping contestaient les résultats de la présidentielle du 27 août. Des émeutes qui avaient occasionné la mort de quatre personnes.

Le leader de l’opposition continue de contester la victoire d’Ali Bongo Ondimba.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Lazard Obiang
Lazard possède 10 ans d'expérience dans le journalisme en ligne. Il s'occupe pour AfricTelegraph de l'actualité politique et économique au Cameroun, au Gabon et au Congo. Il travaille avec différentes presse en ligne au Gabon notemmant lenouveaugabon.com.

Be the first to comment on "Gabon : Jean Ping sera arrêté en cas de violences !"

Laisser un commentaire