Gabon/Kevazingo : Des responsables de l’administration suspendus

Le KevazingoLe Kevazingo
Partagez!

Plusieurs responsables de l’administration ont été suspendus au Gabon dans le cadre de l’affaire du trafic de kevazingo.

Nanette Longa-Makinda, porte parole du gouvernement gabonais, a annoncé que plusieurs personnes, dont le directeur de cabinet du ministère des Eaux et Forêts et celui de l’Economie, ont été suspendus de leurs fonctions dans le cadre de l’enquête sur le trafic de kevazingo au Gabon.

Des dysfonctionnements et des manquements ont été relevés au cours de l’enquête. Pour rappel, le 30 avril 2019, 353 conteneurs sur 392 contenant du kevazingo, une espèce de bois protégée, ont disparu du port d’Owendo.

« Si des responsables quels qu’ils soient, où qu’ils soient, ont failli,  ils seront durement sanctionnés. (…) Notre main ne tremblera pas. La corruption n’a pas sa place au Gabon », avait promis le porte-parole de la Présidence de la République gabonaise.

LIRE AUSSI Gabon / Kevazingo : « Notre main ne tremblera pas », Ike Ngouni

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Abdoulaye TRAORE
Correspondant Africtelegraph au Burkina, Journaliste, Rédacteur en chef à Burkina24. Formateur MOJO certifié DW Akademie Formateur en webjournalisme Juriste, scénariste, nouvelliste.

Be the first to comment on "Gabon/Kevazingo : Des responsables de l’administration suspendus"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*