Gabon : la CPI clôt le débat sur la crise post électoral de 2016

Annonces

Partagez!

La Cour Pénale Internationale vient de rendre son verdict concernant les allégations de crimes contre l’humanité et de massacres lors de l’élection présidentielle de 2016 au Gabon. Il n’y aura pas d’enquête de la CPI.

A la demande de la République gabonaise, la CPI avait été invitée a venir vérifier sur place les allégations de crimes contre l’Humanité et de massacres formulés a son encontre. La Cour Pénale Internationale avait répondu positivement en ouvrant une enquête préliminaire. Celle-ci a permis de déterminer a ce jour qu’aucun massacre ou génocide n’a été perpétré au Gabon.

Une réponse qui a de quoi réjouir la République gabonaise. En effet, ces accusations étaient la base de toute une argumentation d’opposants au régime. Elle était utilisée pour influencer de nombreux lobbies notamment au parlement européen. Avec pour but, de mettre en place des sanctions contre le Gabon.

LIRE AUSSI  La Cour Pénale Internationale (CPI) ouvre une enquête contre Jean PING

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Prosper Akouegnon
Prosper possède 15 ans d'expérience dans le journalisme. Il a précedemment travaillé pour le journal le Républicain et Le Scorpion Akéklé à Lomé. Devant la montée en force de la presse en ligne et la chute des presses traditionnelles, il décide de monter le site d'information en ligne AfricTelegraph en 2015 et s'installe au Gabon.

Be the first to comment on "Gabon : la CPI clôt le débat sur la crise post électoral de 2016"

Laisser un commentaire