Gabon : La menace d’Ebola écartée dans le pays

Ads

Partagez!

Les analyses effectuées par le Centre international de recherches médicales de Franceville ne révèlent aucune infection à la fièvre hémorragique, a annoncé jeudi le ministre de la Santé.

«Les résultats donnés par le Centre international de recherches médicales de Franceville (CIRMF) sont formels : aucun prélèvement issu des passagers du navire Sandra Tide ne révèle une infection au virus Ebola», a déclaré jeudi le ministre gabonais de la Santé, Max Limoukou. Toutefois, d’autres analyses bactériologiques et toxicologiques sont en cours, a-t-il ajouté.

Bien que la menace de la maladie à virus Ebola soit écartée pour le moment dans la ville portuaire de Port-Gentil, le dispositif de surveillance reste toutefois maintenu. «L’application des mesures d’hygiène, d’assainissement et de biosécurité reste de mise, ainsi que le maintien de la veille sanitaire dans cette région»,assure le ministre.

Le 24 octobre dernier, le navire Sandra Tide, parti trois jours plus tôt de Douala (Cameroun) à destination de Pointe-Noire (Congo), a émis des signaux de détresse au large des côtes gabonaises. L’intervention des autorités maritimes gabonaises a permis d’évacuer le capitaine du navire et son adjoint qui se trouvaient dans une situation sanitaire critique.

Le capitaine est décédé quelques minutes après sa prise en charge. Son adjoint, admis dans un état comateux, est décédé mercredi 30 octobre. Les 6 autres marins qui se trouvaient à bord sont en bonne santé. Le décès du capitaine de ce navire a fait courir le bruit de la présence d’Ebola dans la capitale économique du Gabon.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Laisser un commentaire