Gabon: L’artiste chanteuse Shan’l déférée au parquet

Annonces

Partagez!

L’artiste chanteuse gabonaise Shan’l surnommée « La Kinda » a passé deux jours dans les cellules de la Direction générale de recherche (DGR).

Après une altercation avec les agents, l’auteur de « Tchizambengué » était présentée au Parquet lundi. Shan’l a été interpellée dans une boite de nuit au quartier Louis dans le 1er arrondissement de Libreville.

Les éléments de gendarmerie ont interpellé la chanteuse gabonaise le 16 février à Libreville au cours d’un contrôle de routine menée de mains de maître par le procureur de la République, Olivier Nzaou. Raisons avancées : une mission régalienne pour la sécurisation de la ville.

A en croire les éléments de gendarmerie, la chanteuse s’est montrée hostile et menaçante lorsqu’il lui a été demandé de présenter ses pièces d’identités. Elle a opposé une fin de non recevoir arguant qu’étant une star planétaire, elle allait les faire renvoyer de la Direction Générale de Recherche (DGR, une unité de gendarmerie).

La tension est rapidement montée et l’artiste a été embarquée par les éléments de la DGR où elle a été placée en garde à vue. Une façon de lui montrer que force reste à la loi.

Mais, l’artiste n’a pas donné sa version des faits. Notre dépêche est rédigée sur la base des informations données par les agents.

Aux dernières nouvelles, Shan’L a été libérée lundi soir après son passage au parquet.

LIRE AUSSI Gabon : Un nouveau procureur de la République au Parquet de Libreville

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Be the first to comment on "Gabon: L’artiste chanteuse Shan’l déférée au parquet"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Afficher
Cacher