Gabon: Le pétrole, les mines et le bois, moteurs de la croissance en 2019 selon le FMI

Annonces

Partagez!

Selon le Fonds monétaire international (FMI), le Gabon devrait enregistrer une croissance économique à 3,4% en 2019.

Cette prévision de hausse devrait être tirée par les bonnes performances dans les secteurs pétrolier, minier et du bois, principales sources de devises étrangères du pays. Une hausse par rapport à la croissance économique de 0,8% estimée pour le pays en 2018.

Les perspectives économiques du Gabon devraient rester optimistes grâce à des progrès réalisés dans la mise en œuvre de réformes soutenues par le FMI. L’inflation est restée sous contrôle, à 1 % (en glissement annuel) en juillet 2019. Entre 2016 et 2018, la dette publique a diminué de presque 3,5 % du PIB tandis que le déficit budgétaire non pétrolier est passé de 11 % du PIB hors pétrole à 7,6 % sur la même période.  

Le FMI qui salue « le paiement total des arriérés extérieurs et les mesures prises pour éviter toute accumulation de nouveaux arriérés extérieurs » a indiqué que « La priorité reste de générer une croissance hors pétrole plus forte, soutenable et plus inclusive […] Les dépenses sociales doivent bénéficier d’efforts accrus des autorités pour atteindre les niveaux d’exécution adéquats, notamment dans les secteurs de l’éducation et de la santé. Il s’agit également de rendre ces dépenses plus efficaces afin d’assurer un véritable impact sur les populations les plus vulnérables ».

La croissance du pays devrait augmenter graduellement pour atteindre 4% à moyen terme.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Gabon: Le pétrole, les mines et le bois, moteurs de la croissance en 2019 selon le FMI"

Laisser un commentaire