Gabon : Le Syndicat national des travailleurs de l’eau et de l’électricité suspend sa grève

Annonces

Partagez!

Cette décision est conséquente à l’engagement de la direction générale de la Société d’énergie et d’eau du Gabon de verser une prime exceptionnelle aux agents d’ici le 15 novembre prochain.

Le Syndicat national des travailleurs de l’eau et de l’électricité (SYNTHEE+) a suspendu sa «grève générale illimitée» lancée ce mardi 29 octobre 2019 au Gabon. Ce, après la décision de la direction générale de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) de verser, dès le  15 novembre prochain, «une prime exceptionnelle équivalente à celle déjà perçue par les agents».

Cette décision a été prise à l’issue d’une rencontre entre les deux parties, initiée par le directeur de la SEEG, Bernard Gervais De Souza. Celle-ci répond ainsi à l’une des revendications du SYNTHEE+, en l’occurrence le paiement de la prime de résultat avec clarification des résultats de l’exercice 2018, en juin 2019.

L’autre revendication formulée par les grévistes porte sur l’audit des comptes de l’entreprise sur la période de février 2018 à février 2019. A ce sujet, le DG de la SEEG indique que «les syndicalistes ont exigé une extension de la période jusqu’en juin 2019, sortant ainsi de la tranche préalablement validée et contenue dans le procès-verbal d’étape du 18 décembre 2018 et dans le préavis de grève du 21 juin 2019».

Comments

commentaires

Actualité africaine

Laisser un commentaire