Gabon : Les agents de l’OGAPI en colère

Marius Bondjo Chamba, DG de l'OGAPIMarius Bondjo Chamba, DG de l'OGAPI

Annonces

Partagez!

Les employés de l’Office gabonais de la propriété industrielle ont entamé une grève vendredi à Libreville pour réclamer des mois de salaires impayés.

Depuis vendredi, l’office gabonais de la propriété industrielle est paralysé par une grève. Les employés de cette institution réclament plusieurs mois de salaires impayés.

Car depuis des mois, ils ne perçoivent plus leur rémunération. Ces agents affirment qu’ils poursuivront leur grève tant que le gouvernement n’aurait pas satisfait à l’exigence.

La grève de l’OGAPI vient s’ajouter à la longue liste des structures étatiques qui cumulent des mois de salaires impayés. On peut citer l’ANPI, l’AGP, l’ANAGEISC, la SATRAM, le CGC et la Poste SA.

De même, les mouvements similaires sont observés également dans le secteur privé. Lesdites structures ne parviennent plus à payer leurs employés à cause de la politique d’austérité imposée par le FMI en échange des appuis financiers pour relancer l’économie nationale.

Rappelons que l’OGAPI a été créé pour promouvoir, sensibiliser, et vulgariser la propriété industrielle au Gabon. Parmi ses nombreuses missions, l’OGAPI est chargé de lutter contre les violations des droits de la propriété industrielle.

LIRE AUSSI  Tchad : Le gouvernement recule face à la pression des fonctionnaires

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Be the first to comment on "Gabon : Les agents de l’OGAPI en colère"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Afficher
Cacher