Gabon : Les agents des régies financières durcissent le ton

Ads

Partagez!

Réunis au sein de la Fédération des collecteurs des régies financières, les agents des régies financières décident de poursuivre leur grève.

Ce sont des agents des douanes, impôts, hydrocarbures et trésor public qui ont observé jusque-là le silence du gouvernement gabonais à leur mouvement de grève et la non prise en compte de leurs revendications légitimes.

D’après leur porte-parole, M. Sylvain Ombindha Talheywa, la grève générale illimitée doit se poursuivre sur toute l’étendue du territoire national étant donné que les régies financières n’ont ouvert aucune négociation avec les autorités.

La FECOREFI demande au gouvernement gabonais de publier les résultats issus d’audit des effectifs et des primes, achevés le mois de mai 2018. Ces audits constituent la résultante fondamentale des économies substantielles réalisées au cours de la même année, concernent entre autres : les doublons ; les agents admis à la retraite ; les agents surclassés ; les agents non audités et les non affectés.

Les collecteurs des régies financières indiquent, en outre, que le gel des situations administratives constitue la seule réponse possible donnée à la préoccupante inquiétude des agents publics qui constateraient, depuis ces dernières années, leur retraite hypothéquée par un manque de volonté politique de la tutelle.

Dans certaines administrations, des listes de présence circulent afin de dissuader les agents en attente de régularisation des situations  administratives depuis plus de 5, 8 voire 10 ans en revendiquant leur droit fondamental de garantir son emploi.

A noter que cette fédération comprend cinq centrales syndicales à savoir : le syndicat national de l’administration des douanes (SNAD) ; le syndicat des administrations assimilées des douanes (SAAD) ; le syndicat national du trésor public (SYNAT) ; le syndicat national des hydrocarbures (SYNHYDRO) et le syndicat des professionnels des impôts (SPI).  (Basile Nzoghe ndong)

LIRE aussi: Gabon : La grève des régies financières est-elle innocente ?

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

William Tambwe
William Tambwe, chroniqueur et éditorialiste pour Africtelegraph.

Be the first to comment on "Gabon : Les agents des régies financières durcissent le ton"

Laisser un commentaire