Gabon : Les commerçants de Libreville menacent d’entrer en grève

Ads

Partagez!

Ils dénoncent notamment le rançonnement dont ils sont victimes de la part des agents municipaux, alors que la mairie assure ne faire que son travail.

Les commerçants de la capitale gabonaise, Libreville, menacent d’entrer en grève. Ce, pour dénoncer le rançonnement dont ils sont victimes de la part des agents municipaux déployés sur le terrain pour le recouvrement des taxes, disent-ils.

«Quand ils viennent pour faire le contrôle, ils viennent agressivement avec plus de 20 personnes dans une boutique et ils agressent les gens. En t’agressant, ils te demandent de payer. Si tu ne paies pas, ils scellent la boutique», a confié un commerçant à RFI.

Face à cette situation, ces commerçants, originaires d’Afrique de l’ouest, ont décidé de déposer un préavis de grève. Une menace de «grève générale» loin d’ébranler la municipalité. «Tant qu’ils persisteront à ne pas être en règle, la mairie fera son travail. Ils ne viendront pas nous dicter la loi, ici, à Libreville. S’ils veulent fermer leurs boutiques, qu’ils les ferment et nous feront tout pour placer d’autres personnes», affirme le maire, Léandre Nzu.

Ce dernier précise par ailleurs que tous les contrôleurs ne sont pas des agents municipaux. En mi-octobre dernier, des commerçants de la capitale ont organisé une grève d’avertissement de trois jours, à l’appel de l’Union syndicale des acteurs du commerce (UNSAC).

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Gabon : Les commerçants de Libreville menacent d’entrer en grève"

Laisser un commentaire