Gabon : Les députés en faveur de la dépénalisation de l’homosexualité

Ads

Partagez!

Les membres de la chambre basse du Parlement ont voté le 23 juin la dépénalisation de l’homosexualité.

Les députés gabonais ont voté le 23 juin la dépénalisation de l’homosexualité, faisant du Gabon l’un des rares pays d’Afrique subsaharienne à abolir une loi qui punit les relations sexuelles entre personnes de même sexe. Quarante-huit membres de la chambre basse du Parlement soutiennent la proposition de modifier la loi de 2019 criminalisant l’homosexualité.

Vingt-quatre d’entre eux se sont opposés à l’amendement du texte, tandis que 25 autres se sont abstenus. Le texte doit encore être adopté au Sénat. Mais pour les partisans de la dépénalisation de l’homosexualité au Gabon, il s’agit d’une première victoire.  

«Le Parlement rétablit un droit humain fondamental pour ses citoyens : celui d’aimer, librement, sans en être condamné. La République défend le respect de la vie privée de chacun de ses enfants et reste Une et Indivisible au-delà des petits et grands sentiments. Oui à la dignité, non à la haine», a réagi la première dame, Sylvia Bongo Ondimba, sur sa page Facebook. Pour l’heure, le mariage homosexuel n’est pas autorisé au Gabon.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Gabon : Les députés en faveur de la dépénalisation de l’homosexualité"

Laisser un commentaire