Gabon : Libération du cyber-activiste Landry Amiang Washington

Ads

Partagez!

La Cour d’appel de Libreville a ordonné lundi la libération de l’activiste, incarcéré depuis trois ans pour outrage au chef de l’Etat.

La Cour d’appel de Libreville a ordonné ce lundi 6 décembre, la libération du cyber-activiste Landry Amiang Washington, incarcéré depuis trois ans. Interpellé en 2016 et mis sous mandat de dépôt, l’homme est notamment poursuivi pour outrage au chef de l’Etat, révolte populaire et escroquerie.

Il avait été condamné en première instance à trois ans de prison, dont 4 mois avec sursis. Une peine assortie d’une amende d’un million de francs CFA. En décembre dernier, ses avocats avaient réclamé sa libération, dénonçant une «détention illégale et arbitraire» de leur client qui, disaient-ils, avait purgé sa peine.

«La Cour d’appel, qui n’a pas encore statué sur l’appel formé par le parquet de la République, se devait de le libérer conformément aux dispositions du nouveau Code de procédure pénale pour qu’il soit jugé non plus en détenu, mais en homme libre», affirme Me Jean Paul Moumbembé, l’un de ses avocats.

C’est donc libre que Landry Amiang Washington comparaîtra le 23 janvier prochain pour répondre des accusations qui pèsent sur lui.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Laisser un commentaire