Gabon : L’opposant Jean Ping est convoqué par le juge

Jean PingJean Ping rentre au pays

Annonces

Partagez!

Au Gabon, Jean Ping fait encore parler de lui. L’opposant doit répondre à une convocation du juge d’instruction mercredi prochain. Il sera entendu comme témoin dans l’affaire ministère public – Pascal Oyougou.

Jean Ping ne pourra plus voyager demain à destination de Paris en France. Il devra d’abord comparaître devant le doyen des juges d’instruction du tribunal de première instance de Libreville le 17 janvier 2018. Il a reçu la notification ce vendredi 12 janvier à Libreville. Devant le juge, l’ancien président de la Commission de l’Union Africaine devra témoigner dans l’affaire qui oppose le ministère public à Pascal Oyougou.

Soutien de Jean Ping, M. Oyougou est incarcéré à la maison d’arrêt de Libreville depuis le 8 septembre dernier. Le secrétaire général adjoint du Rassemblement Héritage et Modernité (RHM, opposition), parti politique dirigé par Alexandre Barro Chambrier, avait été placé en détention provisoire après son interpellation à la DGR.

La justice gabonaise lui reproche de complot contre l’autorité de l’État et d’atteinte à la sécurité publique. Les enquêteurs saisiront par la suite un plan de déstabilisation du Gabon. C’était au cours d’une perquisition à son domicile.

C’est dans le cadre de ce dossier que Jean Ping est convoqué par la justice comme témoin. Il ne pourra donc pas quitter le territoire national sans autorisation du juge chargé d’instruire ce dossier.

Candidat malheureux à l’élection présidentielle du 27 août 2016, Jean Ping a des ennuis avec la justice. Le 13 octobre 2017, un huissier de justice s’était présenté à son domicile pour lui remettre une notification dans une affaire qui l’oppose à Hervé Patrick Opiangha.

LIRE AUSSI  Kenya : Raïla Odinga comme Jean Ping?

Comments

commentaires

Actualité africaine

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Afficher
Cacher