Gabon: Plus que 12 candidats…

candidats élection

Annonces

Partagez!

L’élection présidentielle au Gabon s’annonce pleine de surprises. Ce mardi, deux candidats ont pris la décision de s’effacer au profit de Jean PING. Tout s’est passé en terrain neutre chez Zacharie Myboto. Au sein de sa luxueuse résidence de la sablière, il a invité toute l’opposition à se joindre à une réunion visant à désigner le candidat unique qui les représentera.

La bagarre pour le fauteuil présidentiel nécessite de garder son sang froid. Oyé Mba et Nzouba Ndama ont pris la décision de  se rallier à Jean Ping. La réunion qui devait rassembler l’ensemble de l’opposition n’a pas convaincu tout le monde. Les dix autres candidats n’ont pas donné suite à la requête de Zacharie Myboto. Les principaux et pas des moindres sont Raymond Ndong Sima, Léon Paul Ngoulakia, Bruno Ben Moubamba et Pierre Claver Makanga Moussavou.

Jean Ping n’aura pas réussi à mettre d’accord tout le monde. D’autant plus que cela a un coût. D’après nos sources, plusieurs milliards de francs CFA auraient été posés sur la table afin de convaincre Nzouba Ndama. L’accord prévoit que Nzouba Ndama occupe le poste de Premier Ministre, une décision que les Fangs de l’estuaire ne devraient pas apprécier. Quant à Casimir Oye Mba il sera Président de l’Assemblée Nationale. S’il est élu aux élections législatives…

Deux candidats de moins

Ainsi la presse internationale a repris en fanfare la communication faîte cet après midi par le trio. On pouvait s’attendre à ce rassemblement. L’opposition gabonais n’a aucune chance de remporter cette élection désunies.

« Au nom de l’intérêt général, je me plie à la décision des partis et de la société civile », a déclaré à l’AFP M. Nzouba Ndama.

Pourtant Casimir Oye Mba avait eu le même comportement en 2009. Il s’était désisté à la dernière minute. Quant Nzouba Ndama, il pensait être désigné candidat unique de l’opposition. Il semble qu’une alliance entre Barro Chambrier et Jean Ping, tous deux de l’ethnie Omyene, ait prévalu.

Le Woleu Ntem, perdant de cette alliance

Les fangs du Woleu Ntem pourraient faire payer cher cette décision à Jean Ping. Le partage des postes n’a désigné personne pour représenter. Jean Ping n’est plus en mesure de tenir les engagements qu’il a pris auprès des chefferies du Nord: Barro Chambrier s’est positionné pour l’élection qui suivra, au détriment d’un candidat Fang.

Cette nouvelle alliance d’opposition ressemble étrangement à la composition du Bureau Politique du Parti Démocratique Gabonais (PDG) dans les années 90. Les trois candidats sexagénaires, souhaitent pourtant apporter le changement. Ils s’opposeront à un rival plus jeune, et considéré comme un réformateur: Ali Bongo Ondimba, 57 ans, est en lice pour  briguer un second mandat.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Prosper Akouegnon
Prosper possède 15 ans d'expérience dans le journalisme. Il a précedemment travaillé pour le journal le Républicain et Le Scorpion Akéklé à Lomé. Devant la montée en force de la presse en ligne et la chute des presses traditionnelles, il décide de monter le site d'information en ligne AfricTelegraph en 2015 et s'installe au Gabon.

Be the first to comment on "Gabon: Plus que 12 candidats…"

Laisser un commentaire