Gabon : La Postebank est restée fermer lundi aux usagers

PosteBankLa Postebank

Annonces

Partagez!

Les fonctionnaires, les travailleurs du privé et autres épargnants abonnés à la Postebank ont dû rompre leur frein en silence dans la journée d’hier. A l’origine de cette situation, la grève générale illimitée déclenchée par le syndicat national de la poste (synaposte) qui dénonce la gestion opaque de l’établissement.

La nouvelle direction générale de la poste qu’incarne Michaël ADANDE aurait tort de minimiser le mouvement d’humeur déclenché hier par ses agents regroupés au sein du synaposte.

En effet, de Gros Bouquet à Lalala en passant par le centre ville, toutes les agences étaient fermées aux usagers. Conséquence : des centaines de clients étaient rassemblés sur le site espérant d’être servis. Que Nenni…

Revenant sur les raisons fondamentales de cette grève, le secrétaire général du synaposte MBOUTSOU DITENGOU a évoqué le cas des retards cumulés dans le versement des salaires. « Lorsque le nouveau PDG est arrivé, il a dit qu’il allait désormais payer les salaires le 30 et non plus le 20, et nous l’avons accepté », a-t-il soutenu.

Malheureusement, s’est-il défendu, cette mesure des salaires n’a jamais été respectée. Il a pris l’exemple des salaires du mois de juin 2016 qui ne leur ont été payé que le 18 juillet dernier.

Voilà ce qui met les postiers en courroux, en attendant qu’une solution idoine soit trouvée à ce problème. Reste que ce sont les usagers qui payent le lourd tribut de cette situation qui les met dans une position inconfortable, vu que la période coïncide avec la fin du mois.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Lazard Obiang
Lazard possède 10 ans d'expérience dans le journalisme en ligne. Il s'occupe pour AfricTelegraph de l'actualité politique et économique au Cameroun, au Gabon et au Congo. Il travaille avec différentes presse en ligne au Gabon notemmant lenouveaugabon.com.

Be the first to comment on "Gabon : La Postebank est restée fermer lundi aux usagers"

Laisser un commentaire