Gabon : Ce sont quatre équipes de D1 en seconde division la saison 2016-2017

Brice Mbika Djambou

Annonces

Partagez!

Le président de la Ligue nationale de football professionnelle (LINAFP) du Gabon, Brice Mbika Ndjambou, a fait cette révélation, vendredi, au cours d’une rencontre avec la presse, en attendant le conseil d’administration de la LINAFP, jeudi prochain qui va l’entériner. Il a également annoncé la mise en place de la licence LINAFP qui sera donnée aux clubs ayant rempli un certain nombre d’exigences.

Quatre équipes du championnat national de première division descendront à l’étage inférieur lors de la saison 2016-2017. Les quatre dernières formations de la seconde division seront également éjectées en troisième division, c’est-à-dire dans les championnats de ligues provinciales. Il ne reste plus que le conseil d’administration de la Ligue nationale de football professionnelle (LINAFP), prévu jeudi prochain, pour voter le nouveau règlement du championnat national gabonais qui entérinera ces décisions. Et la rétrogradation de quatre clubs de D2.

L’objectif est d’arriver à la saison 2017-2018 avec 12 équipes en première division et 10 en seconde. C’est la FIFA (Fédération internationale de football association), qui a demandé à la Fédération gabonaise de football (FEGAFOOT), d’opérer ces réductions au sein des championnats d’élite du Gabon.

La LINAFP en concertation avec les responsables de clubs a également décidé la mise en place d’une licence. Le club qui ne l’aura s’expose à des sanctions à la fois administratives et sportives allant jusqu’au retrait des points.

Il s’agit de la licence club LINAFP. Pour avoir cette licence, les clubs doivent satisfaire à un certain nombre d’exigences. Tout club de D1 ou de D2 qui ne remplira pas ces exigences écopera des sanctions évoluant en gravité au fil de la saison : interdiction de recruter au mercato, réduction de 50% du montant global de la subvention annuelle octroyée par l’Etat, et enfin retrait de 5 points au début de la phase aller.

La LINAFP a également annoncé la baisse du nombre de joueurs étrangers par club qui passe de 6 à 4 joueurs dans l’effectif et dans la feuille de match, dès la saison qui commence bientôt.

Pour le reste, le championnat de D1 débutera le 5 novembre et le championnat de D2, une semaine plus tard, le 12 novembre. Mais ces dates devraient être repoussées si l’Etat, qui doit encore de l’argent aux clubs participants, n’honore pas ses engagements. « Les clubs conditionnent la reprise du championnat au versement du reliquat de l’année dernière que l’Etat leur doit, en plus de cela ils exigent le décaissement de l’avance de la subvention programmée pour la saison en cours. Sans cela, les clubs ne débutent pas la compétition le 5 novembre », a averti Brice Mbika Ndjambou.

Mais le numéro un de la LINAFP s’est tout de même réjouis du fait que les responsables du ministère des sports aient déclaré que le Gabon ne peut pas organiser la CAN 2017 sans lancer son championnat national. Il se dit donc convaincu que le chronogramme arrêté par la LINAFP sera respecté d’autant plus le 5 novembre n’est pas loin du coup d’envoi de la CAN le 14 janvier prochain. Pour Mbika encore, les médias qui seront braqués sur le Gabon pendant un mois ne comprendraient que le pays organisateur d’une CAN ait des difficultés à organiser son championnat national.

Pour le président de la LINAFP, les clubs sont prêts à consentir d’énormes sacrifices financiers pourvu que le championnat national débute et s’achève à une date précise tous les ans. « Pour ce qui concerne les moyens justement, les clubs ne font pas une fixation particulière sur le montant de l’enveloppe, encore moins la LINAFP. La fixation est faite sur des périodes précises. Si l’engagement est pris que tous les mois de septembre ou tous les mois d’octobre, on aura un montant connu d’avance, nous organiseront une compétition sans perturbation. Une ou deux années faites comme ça, nous sommes convaincus que nous allons attirer des partenaires », a évoqué Mbika Ndjambou.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Lazard Obiang
Lazard possède 10 ans d'expérience dans le journalisme en ligne. Il s'occupe pour AfricTelegraph de l'actualité politique et économique au Cameroun, au Gabon et au Congo. Il travaille avec différentes presse en ligne au Gabon notemmant lenouveaugabon.com.

Be the first to comment on "Gabon : Ce sont quatre équipes de D1 en seconde division la saison 2016-2017"

Laisser un commentaire