Gabon : Qui en veut au Dr Nicole Assele ?

Nicole Assele à LibrevilleNicole Assele à Libreville

Annonces

Partagez!

Ni des chiffres astronomiques d’un milliard trois cents millions de francs CFA ni les formules ampoulées sur fond des hyperboles n’auront la magie de transformer une calomnie en véracité des faits.

 Des faits complétement imaginaires consistant à ébruiter l’information selon laquelle le Dr Nicole Assele, DG de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) du Gabon aurait été prise en flagrant délit, à l’aéroport Roissy Charles de Gaule de Paris,  avec par devers elle une somme de deux millions d’euros, l’équivalent de 1.300.000.000 FCFA, font actuellement fureur dans la toile.

Recoupements faits à travers plusieurs sources croisées, tout porte à croire que ces cancans ne représentent qu’une nouvelle livraison de machination visant à briser et déstabiliser un maillon important qui participe à la stabilité des institutions à un moment sensible où le pays en a le plus besoin.

Une fois encore, ces faits sont à mettre au compte des acteurs qui ont décidé de faire du journalisme une arnaque professionnelle pour jeter l’opprobre sur les personnalités de la République pour se faire du beurre. Ô noblesse, quand tu manques !

Quelle opinion et quels Gabonais peuvent-ils encore leur prêter l’oreille.

En respectant les fondamentaux, personne n’ignore que le métier de journaliste ne s’accommode pas à des compromissions, ni de haine encore moins de la manipulation qu’on utilise comme fonds de commerce.

Dans leur nouvelle machination contre la DG de la CNSS, ils ne trouveront pas preneurs, car aujourd’hui tout le monde a compris les règles de jeu. On sait qui fait quoi, qui se cache derrière qui ? Et dans quel objectif ?

Car au sein même de l’organisation, personne n’ignore  dans quelles difficultés de fonctionnement était empêtrée la CNSS au moment où  le Dr Nicole Assele en avait pris les manettes.

Le succès et les capacités managériales démontrées par la DG, récente gagnante des Gabonese Awards of Year dans la catégorie  « Femme la plus influente de l’année 2018  » et lauréate du prix international « Women Who Work »  ont tellement impacté la gestion de la CNSS que cela lui vaut aujourd’hui toutes les rancœurs.

Que les lobbies de l’ombre initiateurs de ces ragots qui veulent mettre la CNSS à genou sachent que leurs salves et leurs invectives ont raté leur cible. Pétards mouillés !

Que les faits sont têtus en journalisme ! Voir sacrés ! Avec un minimum de bon sens, comment expliquer qu’on la présente en état d’arrestation en France où certes elle a eu un bref  séjour (à Monpellier), le temps des obsèques de Monsieur Valentin, le père de l’épouse du chef de l’Etat, en même temps la voir diriger une réunion de haut niveau avec tout le staff de la CNSS sur Libreville pas plus tard qu’hier lundi 4 février ?

A vrai dire, le Dr Nicole Assele est tout simplement victime de ces principaux atouts et succès.

D’abord sa proximité avec le chef de l’Etat dont elle est une collaboratrice de choix. Ensuite, il y a l’étendue de ses succès engrangés pour avoir réussi à remettre à flots la maison CNSS à coup des courageuses réformes sans précédent.

L’on ne saurait terminer cette réflexion sans se demander qui sont derrière une telle cabale ? Et que visent-ils en réalité ? Sinon mettre le grappin sur la CNSS qui est un véritable fleuron du pan social du chef de l’Etat.

N’en déplaise à ceux qui ont fait de l’arnaque leur fonds de commerce, grâce à la clairvoyance de son DG, le Dr Nicole Assele, aujourd’hui la CNSS est débout, prête à se projeter vers des nouvelles ambitions porteuses d’espoir. Echec et mat !

LIRE AUSSI Journée citoyenne au Gabon : Une réalité vivante au Budget

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Lazard Obiang
Lazard possède 10 ans d'expérience dans le journalisme en ligne. Il s'occupe pour AfricTelegraph de l'actualité politique et économique au Cameroun, au Gabon et au Congo. Il travaille avec différentes presse en ligne au Gabon notemmant lenouveaugabon.com.

Be the first to comment on "Gabon : Qui en veut au Dr Nicole Assele ?"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Afficher
Cacher