Gabon-Rumeurs d’enlèvements d’enfants : Sécurité renforcée autour des écoles

Ads

Partagez!

Face à la psychose, le gouvernement annonce un «déploiement conséquent» des forces de l’ordre notamment aux abords des établissements scolaires.

Au moins deux personnes ont perdu la vie dans des incidents provoqués par  la psychose née des rumeurs d’enlèvements d’enfants au Gabon. L’une des victimes, Gervais Patrick Eyeghe Obame, a été lynchée par la foule vendredi dernier à Libreville, la capitale.  

Cet agent de la Direction générale de la concurrence et de la consommation (DGCC) a été confondu à un ravisseur par la population en colère qui l’a roué de coups. Il est décédé samedi matin au CHU de Libreville, où il avait été admis en soins intensifs. Les autorités gabonaises ont annoncé un «déploiement conséquent» des forces de l’ordre pour répondre à ces incidents. 

«Face à la psychose savamment entretenue, le gouvernement annonce un déploiement conséquent des forces de sécurité et de défense sur toute l’étendue du territoire national avec une plus grande concentration aux abords des établissements scolaires», indique un communiqué du ministre de l’Intérieur, Lambert-Noël Matha, publié à l’issue du Conseil interministériel du 24 janvier dernier.

Les autorités appellent également à la reprise des cours dans les écoles ce lundi 27 janvier 2020. Ce, alors que le Syndicat de l’éducation nationale (SENA) a appelé à  une opération «classes vides» ce jour. Depuis près d’une semaine, des informations faisant état de nombreux rapts d’enfants circulent sur les réseaux sociaux, ce que dément le gouvernement gabonais.

Le seul cas avéré est celui du petit Rinaldi, 3 ans, enlevé il y a quelques jours dans le nord du pays, affirment les autorités. «Du 1er  janvier 2020 à ce jour, aucun service de police ni de gendarmerie n’a enregistré de plaintes pour enlèvement d’enfants, à l’exception de celle de la famille du jeune Ngoua Abagha Anderson Rinaldi, enregistrée à Bitam, dans la province du Woleu-Ntem et dont les enquêtes sont en cours», précise le gouvernement.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Gabon-Rumeurs d’enlèvements d’enfants : Sécurité renforcée autour des écoles"

Laisser un commentaire