Gabon – Tribune : Pourquoi cacher le rôle de Myboto et Ping dans le coup d’Etat ?

Putsch GabonLe lieutenant Kelly Ondo Obiang, commandant adjoint de la Garde républicaine

Annonces

Partagez!

Depuis l’arrestation du chef des terroristes qui a tenté de faire un coup d’Etat à Libreville, la presse affirme que l’action posée n’a aucun lien avec des tiers. Et qu’il s’agirait en fait d’un acte isolé. Pourquoi cacher les liens qu’a entretenus l’Union Nationale avec cet apprenti chef de gang ?

Alors que ses partisans se sont ouvertement réjouis de cette tentative de coup d’Etat sur des plateaux de télévisions, pourquoi aucune interpellation n’a t-elle eu lieu à leur encontre ? Pas même un petit interrogatoire ?Pourquoi dissimuler les preuves qui démontrent que certaines personnes proches d’une certaine société civile, dont Marc ONA ESSANGUI étaient au courant, déjà la veille de ce qui se passerait ?

Certains proches de l’opposition étaient au courant déjà la veille.

La version relayée par les médias affirme que les mutins terroristes ont agi seuls. Sans aucun lien avec des commanditaires. Comment comprendre qu’une dizaine de bonhommes prendraient le risque de mourir uniquement pour faire passer un message à la radio? Étaient-ils si bêtes pour partir sans garantie préalables ? Sans avoir reçu le soutien d’un groupe externe de politiciens ? N’avons nous pas vu des casseurs se rassembler immédiatement dans la rue pour mettre le feu aux poudres. Il y avait bel et bien préméditation.

On ne peut pas exclure l’association de commanditaires aussi rapidement. Il faut du temps pour analyser et décrypter les téléphones portables, et ordinateurs de cette dizaine de personnes. Et perquisitionner l’ensemble de leurs domiciles, et ceux de leurs proches. Même les services de sécurité occidentaux, qui disposent sans doute de moyens technologiques plus avancés et plus puissants, mettent plus de temps avant rendre leurs conclusions. Qui a donc affirmé officiellement qu’il n’y avait aucun lien avec une certaine branche de l’opposition radicale ?

L’Union Nationale belle et bien impliquée!

Communiqué de presse de l’Union Nationale

Quelques heures seulement après l’annonce de l’échec de la tentative de coup d’état, l’Union Nationale s’est empressée de publier un communiqué de presse pour condamner toute tentative de prise du pouvoir par la force. Un communiqué qui vient contredire les déclarations de Zacharie Myboto qui affirmait « se joindre, initier ou accompagner tout mouvement unitaire allant dans ce sens ».  

Pourquoi l’Union Nationale a-t-elle réagi aussi rapidement ? A-t-elle quelque chose à cacher ? Jean Gaspard Ntoutoume Ayi sait-il vraiment qui l’entoure ?

Connait-il réellement les intentions de Franck Jocktane et Zacharie Myboto? Sera-t-il prêt à assumer les actes posés par le parti auquel il appartient ?

Il y a eu deux morts hier. Deux gabonais. Manipulés par des fous. Ils ont tenté l’inconcevable, l’irréparable. Mais qui doit réellement assumer cela? Qui sont les réels bourreaux les poussant à passer à l’acte ?

Non ! Myboto et Ping ne sont pas des démocrates !

Jean Ping n’a rien d’un démocrate. Tout le monde sait comment Jean Ping a bourré les urnes à Port-Gentil en 2016. Faut il rappeler les 102% obtenus dans son fief? On se rappelle encore comment ce fils de prisonnier immigré chinois a fait brûler l’assemblée nationale par une bande de voyous. Et pourquoi ce dernier a choisi d’entrer dans l’opposition : ce n’est qu’une question d’argent. « Ils m’emmerdent ! Et je vais les emmerder » avait-il déclaré publiquement, après l’audit pétrolier d’ADDAX.

Sans aller plus loin, tout le monde se rappellera du discours éhonté de Jean Ping, profitant de la maladie du Président de la République. « Je ne vous retiens plus » osait-t-il déclaré. Incitant ainsi une centaine de partisans à prendre le pouvoir par la force.

De plus, ne faut-t-il pas rappeler que Jean Ping avait demandé à être investi Président de la République, en cas de décès du Président de la République ? Ce Monsieur, ancien président de la Commission de l’Union Africaine, connait-il la loi fondamentale du pays qu’il cherche à diriger ?

LIRE AUSSI : Gabon : Jean Ping, « le président élu », parle ce samedi

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Prosper Akouegnon
Prosper possède 15 ans d'expérience dans le journalisme. Il a précedemment travaillé pour le journal le Républicain et Le Scorpion Akéklé à Lomé. Devant la montée en force de la presse en ligne et la chute des presses traditionnelles, il décide de monter le site d'information en ligne AfricTelegraph en 2015 et s'installe au Gabon.

Be the first to comment on "Gabon – Tribune : Pourquoi cacher le rôle de Myboto et Ping dans le coup d’Etat ?"

Laisser un commentaire