Gabon : Une caissière de Finam en prison

Un des bureaux de la FinamUn des bureaux de la Finam

Annonces

Partagez!

Peggy Laure Effoutame Nang a écopé d’une peine de 6 mois de prison à Libreville. Elle est accusée de détournement fonds et d’abus de confiance.

Le tribunal de première instance de Libreville l’a condamné à une peine de 6 mois et 22 jours prison. Peggy Laure Effoutame Nang, ex-caissière de la microfinance Finam, a été condamnée pour détournement de fonds et abus de confiance.

La justice gabonaise lui reproche d’avoir  détourné dans le compte d’un client la somme de 7 millions de Fcfa. Selon le ministère public et la Finam, l’ex-caissière aurait imité la signature du titulaire du compte.

Elle aurait profité de l’ignorance de ce dernier, un ressortissant malien. Selon le ministère public, le detenteur du compte serait un analphabète. Ce qui a permis à Peggy Laure Effoutame Nang de faire plusieurs retraits d’argent dans son compte.

Une fois interpellée, l’ex-caissière fera part de sa frustration de manipuler d’énormes sommes d’argent au quotidien. Mais en retour de toucher un salaire de misère. Ayant déjà remboursé une bonne partie de sa dette, son avocat a plaidé pour son acquittement.

Mais le ministère public et Finam ont demandé une sanction exemplaire. En plus de cette condamnation, elle devra payer une amende de 24000 Fcfa. A son ancien employeur Finam, elle devra verser la somme de 4 millions de francs au titre de dommages et intérêts.

La condamnation de cette dame devra servir de leçon. Au delà du droit, profiter de la faiblesse de son prochain pour abuser de lui est immoral. Les banques sont également interpellées. A la fois sur la moralité de leurs employés ainsi que leur traitement des salariés. Parce que plusieurs leçons sont à tirer dans cette affaire.

LIRE AUSSI  Tchad : Les assassins de WANG Li Fen interpellés par la police

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Be the first to comment on "Gabon : Une caissière de Finam en prison"

Laisser un commentaire