Gabon:Un média en ligne suspendu par la Haute autorité de la communication

Ads

Partagez!

Un média en ligne, Kongossanews, est sanctionné par la Haute autorité de la communication (HAC) pour « injure » à Ali Bongo Ondimba.

Les conseillers-membres de cette institution chargée de réguler les médias au Gabon se sont réunis mardi et ont condamné ce média d’avoir jugé irréaliste et utopique la nouvelle promesse faite dimanche soir par Ali Bongo Ondimba de créer 30 000 emplois d’ici 2023 dans la filière bois.

Cette publication a réveillé la colère du président Raphael Ntoutoume Nkoghe et des conseillers-membres de la HAC qui ont siégé mardi en plénière pour suspendre le média en ligne, Kongossanews l’incriminant d’avoir « injurié » Ali Bongo dans un de leur article paru ce lundi.

Selon un communiqué rendu public mercredi, la HAC Sous le titre « Promesses à la nation : Ali Bongo de plus en plus fou », changé depuis en « Promesses à la nation : Ali Bongo rebelote », ce média dénonçait la nouvelle promesse présidentielle d’Ali Bongo, une parmi les nombreuses jamais réalisées depuis 2009.

Beaucoup sont ceux qui s’interrogent sur les véritables missions de la HAC qui n’a pourtant pas été saisie pour les propos de cet organe de presse gabonais. Mais a décidé de s’auto-saisir pour « rendre justice » au président de la République gabonaise, Ali Bongo Ondimba.

Selon le communiqué de la HAC, « de manière non équivoque », le titre de l’article traitant Ali Bongo « de plus en plus fou », s’assimile « à une injure faite non seulement à la personne d’Ali Bongo mais également une offense à l’institution du président de la République ».

LIRE aussi: Gabon: Des médias privés dans le viseur de la HAC

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

William Tambwe
William Tambwe, chroniqueur et éditorialiste pour Africtelegraph.

Be the first to comment on "Gabon:Un média en ligne suspendu par la Haute autorité de la communication"

Laisser un commentaire