Guinée équatoriale : 25 voitures de luxe du fils du président vendues aux enchères en Suisse

Ads

Partagez!

Ces bolides de Teodorin Obiang avaient été saisis par la justice genevoise dans une enquête pour blanchiment d’argent.

Vingt-cinq voitures de luxe appartenant à Teodorin Obiang, fils du président équato-guinéen et vice-président de la Guinée équatoriale, ont été mises aux enchères ce dimanche en Suisse. L’estimation globale de ces bolides est estimée à près de 17 millions d’euros (plus de 11 milliards de francs CFA). «C’est une vente exceptionnelle. C’est une collection privée de supercars, avec des kilométrages extrêmement limités, parfois de livraison», a déclaré Philip Kantor, directeur du département Automobiles Europe de la maison britannique Bonhams, qui organise les enchères.

Parmi ces véhicules, on retrouve notamment sept Ferrari, cinq Bentley, trois Lamborghini, une Maserati, une McLaren ou encore une Aston Martin, avec l’inscription «Construite à la main en Angleterre pour Theodore N’Guema Obiang Mangue» gravée dessus. Ces véhicules avaient été saisis en 2016 par la justice genevoise dans une enquête «pour blanchiment d’argent et gestion déloyale des intérêts publics» contre Teodorin Obiang, connu pour son train de vie luxueux.

La procédure avait été classée en février denier, après que la justice genevoise et les autorités équato-guinéennes se soient mises d’accord pour que les voitures soient vendues. Il avait aussi été décidé que le produit de la vente soit affecté à un programme à caractère social en Guinée équatoriale. Malabo a par ailleurs accepté de verser 1,4 million d’euros à Genève pour couvrir les frais de procédure notamment.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Laisser un commentaire