Guinée : Souleymane Traoré charge Cellou Dalein Diallo

Souleymane Traoré

Ads

Partagez!

Le Directeur Général du Fonds d’Entretien Routier est sorti de sa réserve. Souleymane Traoré, puisque c’est de lui qu’il s’agit s’est défoulé sur l’opposant Guinéen, Cellou Dalein Diallo. Selon lui, ce dernier est un homme qui veut tout simplement faire plaisir aux foules.

Pour Souleymane Traoré, le réseau routier est vieux pour ainsi dire. Surtout de la route nationale numéro un, qui part de Conakry-Kindia-Mamou. « Elle n’a pas été réhabilitée pendant très longtemps et celle de la voirie de Conakry est très ancienne. Ajoutant à cela, la saison des pluies qui est toujours source de problèmes dans une ville comme Conakry où l’urbanisation n’a pas respecté souvent les voies d’évacuation des eaux, cela pose un certain nombre de difficultés », explique t-il. Et de rajouter : « Nous avons bien entendu conclu les contrats qu’il fallait pour ces travaux d’entretien mais nous sommes obligés d’attendre la fin de la saison des pluies pour commencer ».

Cependant, il se plaint en laissant entendre « qu’ il y a beaucoup d’amalgame. En premier lieu, le FER a pour mission de financer l’entretien des routes. Vous regarderez dans l’opinion, l’ensemble des problèmes routiers du pays se résument au FER, qui ne finance pas la construction de nouvelles routes mais qui intervient dans le financement des chaussées qui sont vieillissantes ». « Mais nous ne disons pas que nous accomplissons l’ensemble de nos missions parce que nous n’arrivons pas à couvrir plus de 30% des besoins de financement de l’entretien de nos routes. Mais à la sortie, si vous regardez même les articles de presse datant de 2002-2003, les gens avaient les mêmes critiques. Donc dans tous les pays du monde, quand il y a assez de pluie, cela joue sur le réseau routier », tient-il à préciser.

Il a fait comprendre qu’il est un partisan de la transparence et des ressources du FER et des actions financées. « Nos ressources sont connues, puisque nous intervenons à l’échelle nationale ; c’est-à-dire nous finançons les activités des pistes rurales, des routes communautaires et des routes nationales. Nous ne pouvons pas couvrir dans les ressources que nous avons plus de 30% de nos besoins. Nos ressources annuelles se chiffrent à 140 ou à 150 milliards », fait-il rappeler.

Sur les accusations de l’opposant Cellou Dalein Diallo, il a soutenu qu’il répond en disant « qu’un leader politique qui s’exprime dans son QG pour faire plaisir et pour haranguer ses militants, peut dire assez de choses. « Je ne me permettrai pas de répondre directement au premier ministre Cellou Dalein pour lequel j’ai beaucoup de respect. Mais je pense que ce sont juste des accusations pour faire plaisir à des militants ».

Il a fait savoir aux Guinéens que « les fonds que nous gérons sont connus et audités. Pour la seule année 2015, nous avons dépensé plus de 150 projets pour plus de 100 milliards GNF donc pour des ressources qui font 140 milliards ».

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Lazard Obiang
Lazard possède 10 ans d'expérience dans le journalisme en ligne. Il s'occupe pour AfricTelegraph de l'actualité politique et économique au Cameroun, au Gabon et au Congo. Il travaille avec différentes presse en ligne au Gabon notemmant lenouveaugabon.com.

Be the first to comment on "Guinée : Souleymane Traoré charge Cellou Dalein Diallo"

Laisser un commentaire