Guy-Christian Mavioga : « On ne peut pas s’enfermer en disant qu’il n’y aura plus de dialogue »

Guy-Christian Mavioga

Annonces

Partagez!

« On ne peut pas s’enfermer en disant qu’il n’y aura plus de dialogue ». C’est ce qu’a déclaré Guy-Christian Mavioga. Il est le porte-parole de la Majorité républicaine et sociale pour l’émergence, un groupe de partis politiques gabonais.

Le président du Bloc Démocratique Chrétien (BDC) est formel dans ce qu’il dit. Il est d’avis que les gens doivent arrêter de s’enfermer pour ensuite dire qu’il n’y aura pas de dialogue. Par la même occasion, il a fait comprendre qu’il se range du côté de ceux qui pensent que d’autres assises ne se tiendront pas.

Toutefois, il apprécie à sa juste valeur, la posture de l’ancien Premier ministre Casimir Oye Mba, tout comme celle de l’ancien président de l’Assemblée nationale, Guy Nzouba Ndama, sur le souhait de la tenue d’un autre Dialogue.

Selon ses explications, il est bon de comprendre que le pouvoir actuel est basé sur un triptyque simple : ‘le dialogue, la tolérance et la paix’. Il a fait cette sortie au moment où Faustin Boukoubi s’est aussi dit ouvert au dialogue.

Le Secrétaire Général du Parti Démocratique Gabonais (PDG, au pouvoir) dit être prêt à dialoguer avec Casimir Oye Mba et Guy Nzouba Ndama. Les deux soutiens de Jean Ping à la dernière élection présidentielle ont lancé un appel au dialogue.

Pendant ce temps, l’opposant Jean Ping se dit toujours président élu Gabon. Il pleure partout. Il dit à qui veut l’attendre. Ses amis de l’Union Européenne (UE) ont fini par comprendre que C’est Ali Bongo Ondimba qui a été élu. Et que l’élection présidentielle est finie.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Lazard Obiang
Lazard possède 10 ans d'expérience dans le journalisme en ligne. Il s'occupe pour AfricTelegraph de l'actualité politique et économique au Cameroun, au Gabon et au Congo. Il travaille avec différentes presse en ligne au Gabon notemmant lenouveaugabon.com.

Laisser un commentaire