Hicham El-Amrani : « Il n’y a pas de plan B pour la CAN 2017 »

Hicham El-Amrani

Annonces

Partagez!

Le secrétaire général de la Confédération africaine de football (CAF), Hicham El-Amrani, a tenu à réaffirmer jeudi que le Gabon demeurait la seule et unique option pour la CAN 2017, programmée du 14 janvier au 5 février prochain. Pour la CAF, il n’y a aucune autre éventualité.


Hicham El-Amrani a d’abord indiqué qu’après la crise post-électorale, ce n’est pas la présidence de la République du Gabon qui a rassuré la CAF que le Gabon sera prêt dans tous les domaines pour accueillir la CAN 2017, mais le COCAN Gabon (Comité local d’organisation).

Il a expliqué que par rapport à l’état d’avancement des stades, à la sécurité, à la ferveur populaire que l’on attend d’un tournoi de cette envergure, sans oublier les infrastructures, hors stades, qui seront utilisées, la CAF n’a pas d’autre alternative. Le Gabon est prêt. « Les stades de l’Amitié et celui de Franceville, qui va recevoir Gabon-Maroc ce samedi, sont opérationnels. Quant aux trois autres stades, on est entre 85 et 95% d’avancement des travaux pour Oyem, Port-Gentil et stade Omar-Bongo. C’est une bonne nouvelle », s’est réjoui le secrétaire général.

Il a rassuré que la CAF fera de nouvelles inspections à l’occasion du tirage au sort du 19 octobre prochain à Libreville, pour préciser encore plus l’imminence de l’évènement. « La CAF fera le tour des enceintes, des sites d’entraînement, des infrastructures hôtelières et hospitalières, visera l’état des routes, l’acheminement de l’équipement pour la production télé, le renforcement du gazon, les problèmes liés à l’électricité, l’eau et l’hygiène », a-t-il souligné.

Cette visite d’inspection, a-t-il annoncé, récapitulera ce qui a été fait en juillet dernier, s’appuiera sur les derniers avancements présentés par le COCAN Gabon le 26 septembre dernier, lors de la signature, au Caire, en Egypte, de l’accord-cadre unissant la CAF, la FEGAFOOT et le COCAN.

Le secrétaire général a aussi précisé que la CAF n’a pas d’autre hypothèse que le Gabon comme pays d’accueil de la CAN 2017. « La CAF ne prend pas de décision sans responsabilité. On est confiant dans la tenue d’une très belle CAN au Gabon ».

La CAF n’a donc pas d’autre alternative que d’organiser la 31ème édition au Gabon. « Il n’y a pas de plan B au moment où je vous parle, car c’est bien le Gabon qui l’organisera. C’est le Comité exécutif de la CAF qui prend ses responsabilités en fonction des informations dont on dispose. La parole de certaines voix n’engage qu’elles-mêmes », a-t-il tenu à rappeler.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Lazard Obiang
Lazard possède 10 ans d'expérience dans le journalisme en ligne. Il s'occupe pour AfricTelegraph de l'actualité politique et économique au Cameroun, au Gabon et au Congo. Il travaille avec différentes presse en ligne au Gabon notemmant lenouveaugabon.com.

Be the first to comment on "Hicham El-Amrani : « Il n’y a pas de plan B pour la CAN 2017 »"

Laisser un commentaire