Insécurité alimentaire au Sénégal : 374.000 sénégalais incapables d’assurer les trois repas quotidiens

Tulinabo MushingiTulinabo Mushingi

Ads

Partagez!

Un projet dénommé « Feed The Future Kawoloun » a été lancé au Sénégal. C’est pour aider les ménages à lutter contre la faim.

« Nous avons beaucoup travaillé avec le gouvernement du Sénégal, la société civile, le secteur privé et les acteurs techniques et financiers pour nous assurer de la complémentarité de notre approche avec les efforts qui sont déjà fournis ici au Sénégal », a soutenu son Excellence Tulinabo Mushingi, Ambassadeur des USA au Sénégal.

Pour le diplomate américain, «  le Sénégal qui fait partie des 12 pays choisis pour la mise en œuvre de cette deuxième phase, possède un énorme potentiel de croissance économique impulsé par l’agriculture ». Selon ses explications, l’objectif visé est de réduire la faim, la mal nutrition et la pauvreté au Sénégal.

« Nous avons réussi trois paris. Il faut d’abord exploiter les potentiels agricoles du Sénégal pour en faire les moteurs de la croissance économique, ensuite améliorer la nutrition », a-t-il soutenu. Selon Tulinabo Mushingi, son gouvernement envisage de nourrir 150.000 ménages.

« C’est pour aider les ménages à devenir plus prospères », a-t-il précisé.

Il faut noter qu’une bonne politique étatique pourrait aider le Sénégal à réduire les risques liés à l’insécurité alimentaire. Mieux, il faut obligatoirement  les instruments, les mécanismes et les outils de concrétisation. Dans un pays où la précarité est la règle, la résilience apparaît comme une immunologie qui protégerait les traumatismes, un  peu comme un vaccin mettrait à l’abri des risques d’infection.

LIRE AUSSI  Le Paludisme : La région Africaine en appelle à la mobilisation

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Mapote Gaye
Mapote Gaye journaliste Sénégalais Consultant. Formateur en communication, Marketing et Management

Be the first to comment on "Insécurité alimentaire au Sénégal : 374.000 sénégalais incapables d’assurer les trois repas quotidiens"

Laisser un commentaire