Gabon – France : Pour Emmanuel Macron, Ali Bongo Ondimba est le président de la République gabonaise

Emmanuel Macron en France

Annonces

Partagez!

En prélude à la fête nationale du Gabon, le président français a adressé ses vives et chaleureuses félicitations au chef de l’État Gabonais avec qui il souhaite beaucoup travailler.

Lors d’une interview adressée à Jeune Afrique, Jean Ping avait dit qu’il ne baissera jamais les bras. Mais aujourd’hui, le « président élu » du Gabon vient de se casser les bras. Son imposture a été mise à nu même à l’étranger.

Après avoir lamentablement échoué aux dernières élections présidentielles Gabonaises, Jean Ping s’est lancé dans une compagne de déstabilisation du pays en espérant obtenir le soutien de la France.  Mais la France qui est soucieuse des valeurs démocratiques a reconnu le choix du peuple Gabonais à savoir  Ali Bongo Ondimba, le président de la République. Après la reconnaissance de François Hollande, c’est au tour d’Emmanuel Macron sur qui Ping comptait.

Dans une lettre adressée au chef de l’Etat Gabonais, le président Français, Emmanuel Macron, félicite son homologue pour la célébration de la fête Nationale. « Monsieur le président, à l’occasion de la fête nationale de la République Gabonaise, j’ai le plaisir de vous adresser à vous-même, ainsi qu’à l’ensemble de vos compatriotes, mes sincères félicitations ».

Le chef de l’Etat Français dans sa lettre poursuit et conclu « je tiens à souligner l’importance que j’attache au dialogue et à la coopération entre nos deux pays sur des sujets d’intérêt commun tels que les changements climatiques ou la paix et la sécurité en Afrique. Je souhaite que nous continuons à travailler à l’approfondissement de notre relation et au renforcement des liens qui unissent si étroitement nos deux pays. Je vous prie d’agréer, Monsieur le président, l’expression de ma très haute considération ». Peut-on lire dans la lettre.

C’est une véritable gifle que vient d’administrer le président Français à l’ensemble de l’opposition Gabonaise, mais surtout à Jean Ping qui continue d’usurper le titre de président de la République. Il est clair cette fois-ci que Jean Ping va seulement se tuer ou même perdre sa langue.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Leave a comment

Your email address will not be published.


*