Israël : Émoi et colère après le viol collectif d’une adolescente

Ads

Partagez!

Une vague d’indignation secoue le pays depuis vendredi, suite au viol présumé d’une adolescente par une trentaine d’hommes.

Depuis la semaine dernière, des manifestations contre les violences sexuelles infligées aux femmes secouent Israël. Ces manifestations font suite au viol présumé d’une adolescente de 16 ans par une trentaine d’hommes. L’agression sexuelle a eu lieu dans un hôtel de la ville balnéaire d’Eilat, dans le sud du pays.

La victime avait déposé plainte le 14 août dernier. Deux suspects ont été arrêtés en lien avec cette affaire, a déclaré à l’AFP le porte-parole de la police israélienne, Micky Rosenfeld. Une équipe spéciale d’enquêteurs a été mise sur pied pour retrouver tous les complices et participants à ce viol.

Selon les premiers éléments de l’enquête dévoilés dans les médias, des dizaines d’hommes auraient fait la queue devant la chambre d’hôtel où était allongée la victime en état d’ébriété, attendant leur tour pour abuser d’elle. Cette histoire a choqué jusqu’au plus haut sommet de l’Etat.

«C’est choquant, il n’y a pas d’autre mot. Ce n’est pas seulement un crime contre la fille, c’est un crime contre l’humanité qui mérite toute condamnation et les responsables doivent être traduits en justice», a réagi sur Twitter le président israélien, Benyamin Nétanyahou.

Selon le collectif féministe HaStickeriot, 260 femmes sont violées chaque jour en Israël et une femme sur cinq est violée au cours de sa vie. «Les politiques ne réagissent que lors d’affaires très trash et « spectaculaires » (…) alors qu’il y a un vrai travail de fond à faire. Espérons que ce soit un électrochoc, un cas exemplaire», a déclaré Ilana Weizman, fondatrice de ce collectif.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Israël : Émoi et colère après le viol collectif d’une adolescente"

Laisser un commentaire