John Jerry Rawlings : « Il faut l’intervention de la CEDEAO au Togo »

Faure Gnassingbé, président du TogoFaure Gnassingbé, président du Togo

Ads

Partagez!

A Lomé, la crise politique est loin de prendre fin. Des acteurs politiques se regardent toujours en chiens de faïence.

La coalition de l’opposition exige les réformes. Le pouvoir joue au dilatoire. Compte tenu de tout cela, l’ancien président ghanéen, John Jerry Rawlings, pense qu’il urge fondamentalement l’intervention de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

Depuis plusieurs mois, le climat politique est compliqué à Lomé. Les opposants exigent du pouvoir des réformes ; un message que refuse d’entendre Faure Gnassingbé. Ce dernier garde toujours le silence en refusant de dialoguer avec l’opposition. Cette dernière réclame la  révision constitutionnelle par référendum.

Aujourd’hui, la situation est totalement tendue. « Il faut une intervention de la CEDEAO », pense l’ancien président ghanéen John Jerry Rawlings. Son souhait sera-t-il compris ou décortiqué ? En tout cas, le Togo réserve des lendemains politiques incertains.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Mapote Gaye
Mapote Gaye journaliste Sénégalais Consultant. Formateur en communication, Marketing et Management

Be the first to comment on "John Jerry Rawlings : « Il faut l’intervention de la CEDEAO au Togo »"

Laisser un commentaire