Joseph Bemba : « le procureur de la CPI n’a aucune preuve contre Laurent Gbagbo »

Laurent GbagboLaurent Gbagbo

Annonces

Partagez!

Joseph Bemba, spécialiste du droit international et auteur de « Le procès de Laurent Gbagbo devant la Cour Pénale Internationale » a fait des révélations fracassantes sur un  courrier électronique révélant l’existence d’échanges entre Luis Moreno Ocampo, à l’époque procureur de la CPI, une diplomate française et Alassane Ouattara, le président ivoirien, au lendemain de l’arrestation de Laurent Gbagbo.

 « Ce document semble révéler que la Cour Pénale Internationale a été soumise à des pressions politiques. C’est grave. Si c’est le cas, cela veut dire qu’elle n’agit plus strictement dans le cadre du droit mais après des tractations politiques » a dit Joseph Bemba.

« Rappelons pourtant que, dans ses statuts, il est bien clair que cette Cour doit être indépendante et impartiale.Théoriquement, cette arrestation est bien fondée sur une base légale. En effet, la reconnaissance de la compétence de la CPI a été faite par Laurent Gbagbo lui-même en 2003 » ajoute t-il dans ses explications. Pour ce spécialiste du droit international, lorsque Alassane Ouattara est arrivé au pouvoir, il a confirmé cette reconnaissance de la Cour en disant qu’il consentait à ce que les événements de la crise électorale soient examinés.

« Ce que l’on observe, c’est que depuis l’arrestation de Laurent Gbagbo, le procureur a des difficultés à réunir des preuves contre l’ancien président ivoirien. Dès l’origine, il semble que le dossier n’a pas été bien ficelé » a-t-il expliqué. D’après lui, cette difficulté est en train d’irriguer tout le procès, puisque, aujourd’hui encore, les audiences montrent que le parquet a du mal à établir la culpabilité de Laurent Gbagbo.

L’administration française semble avoir tout fait pour que son Laurent Gbagbo soit écarté : de Jacques Chirac qui organisa le faux bombardement de Bouaké, en passant par Nicolas Sarkozy qui fit arrêter l’ex président ivoirien, pour y mettre Alassane Ouattara.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Mapote

Mapote, journaliste Congolais

Be the first to comment on "Joseph Bemba : « le procureur de la CPI n’a aucune preuve contre Laurent Gbagbo »"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Afficher
Cacher