Kenya : Des touristes arrêtées pour avoir acheter des bracelets en ivoire

Ads

Partagez!

Une Espagnole et une Française ont été interpellées à l’aéroport de Nairobi, alors qu’elles arboraient ces bijoux.

Deux touristes européennes ont été récemment interpellées à l’aéroport de Nairobi au Kenya, alors qu’elles portaient des bijoux en ivoire. La première, une Espagnole, a été arrêtée dimanche. Maria Pich-Aguilera, 50 ans, encourt une peine de 12 mois de prison ou une amende d’un million de shillings (8.750 euros) pour possession illégale d’ivoire.

Le Service kényan de la faune a précisé qu’elle avait été arrêtée à l’aéroport international Jomo-Kenyatta «avec un bracelet en ivoire pesant 25 grammes». Avant de prendre un vol de Nairobi vers Dar es Salaam, en Tanzanie. Cette interpellation survient quelques jours plus tôt après celle d’une Française qui se rendait à Mayotte. L’accusée avait plaidé coupable et s’est acquittée du montant de l’amende d’un million de shillings.

L’éléphant étant une espèce protégée suite au braconnage exercé sur l’espèce à cause de ses défenses en ivoire, le commerce des produits dérivés issus de cette chasse est interdit dans certains pays. Pour des responsables kényans, c’est ce qui conduit les braconniers à répondre à la demande d’ivoire.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Kenya : Des touristes arrêtées pour avoir acheter des bracelets en ivoire"

Laisser un commentaire